La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Saigon

Saigon - Critique sortie Théâtre Paris L’Odéon-Théâtre de l’Europe
Saigon, CR : Jean-Louis Fernandez

Odéon-Théâtre de l’Europe / texte et mes Caroline Guiela Nguyen

Publié le 20 décembre 2017 - N° 261

Grand succès du dernier festival d’Avignon, l’histoire du Vietnam et de sa communauté exilée en France trouve enfin une voix – délicate et émouvante – avec Saigon de Caroline Guiela Nguyen.

C’était il y a six mois déjà, sous le soleil avignonnais, mais les images de la superbe scénographie de Saigon restent très nettes dans la mémoire : un restaurant vietnamien, cuisine ouverte sur une vaste salle de restauration plutôt froide et anonyme, avec son podium de karaoké et quelques dîneurs seuls attablés. Une scénographie en format panorama, au réalisme cinématographique somptueux, qui reproduit le paysage urbain ordinaire d’une communauté dont on connaît souvent mal l’histoire. Pour en reconstituer quelques motifs, Caroline Guiela Nguyen, que Stéphane Braunschweig avait fait découvrir à La Colline et qui est désormais artiste associée à l’Odéon, télescope les époques, dans ce restaurant tour à tour situé à Saïgon et à Paris. De 1956 à 1996, des histoires de famille et d’exil s’entrecroisent dans le déroulé de l’Histoire contemporaine : décolonisation, guerre du Vietnam, migrations, boat people et pouvoir communiste.

D’une ahurissante authenticité

Caroline Guiela Nguyen est allée chercher ses comédiens au Vietnam, mais aussi en France. Comme à son habitude, elle a recueilli leurs histoires, leurs impressions, les a fait travailler à partir d’improvisations, pas forcément théâtrales, et elle a mêlé sur scène professionnels et amateurs. Incontestablement, une des forces de ce spectacle est l’ahurissante authenticité véhiculée par son casting, l’aînée tenancière du restaurant en tête. Dans Saïgon, on parle peu. « Pourquoi vous ne dîtes pas quand vous avez mal ? » interroge un personnage. La question est importante car pour dépeindre une culture, c’est avant tout une langue qui se déploie, une langue qui alterne entre le français et le vietnamien, une langue surtout faite de silences, de colères, de non-dits et de débordements, qui parvient au final à constituer un art particulier de la narration. « C’est ainsi que se racontent les histoires au Vietnam, avec beaucoup de larmes » conclut le spectacle. Au fil de la représentation  – malgré des débuts tout de même un peu laborieux -,  nous tanguons au rythme des drames et des révélations, et nous éprouvons une surprenante proximité avec les personnages de cette histoire déchirés entre Saïgon, devenue Hô-Chi-Minh-Ville, et Paris. Par la grâce du théâtre, y ont pris naissance histoires individuelles, langues, visages, corps et caractères particuliers, éclairant des êtres qu’on voyait jusque-là comme les membres indistincts d’une communauté discrète, réputée très bien intégrée, mais qui nous demeurait pourtant ô combien étrangère.

Eric Demey

A propos de l'événement

Saigon
du Vendredi 12 janvier 2018 au Samedi 10 février 2018
L’Odéon-Théâtre de l’Europe
Place de l'Odéon, 75006 Paris, France

Du mardi au samedi à 19h30, le dimanche à 15h. Relâche le dimanche 14 janvier. Tel : 01 44 85 40 40. Durée 3h15 avec entracte. Spectacle vu au Festival d’Avignon.


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre