La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Rousseau et Jean-Jacques d’après Les Confessions mise en scène de Marjorie Nakache

Rousseau et Jean-Jacques d’après Les Confessions mise en scène de Marjorie Nakache - Critique sortie Théâtre stains Studio-Théâtre de Stains
Marjorie Nakache Crédit : DR

texte de Xavier Marcheschi d’après Les Confessions, de Jean-Jacques Rousseau / mes Marjorie Nakache

Publié le 23 octobre 2020 - N° 288

Marjorie Nakache met en scène le texte adapté des Confessions par Xavier Marcheschi, qui interprète le philosophe en dialogue avec son enfance et les événements qui forgèrent son œuvre et son caractère.

« Ce spectacle est le fruit d’un travail au long cours, dont les étapes de travail ont été ouvertes aux spectateurs et dont Xavier Marcheschi a écrit le texte à partir des Confessions, de l’enfance jusqu’à l’arrivée à Paris, sous la férule d’un artisan brutal, dans la condition de laquais dans une maison aristocratique et enfin dans les bras de Madame de Warens. Au moment où manifestaient les Gilets jaunes, nombreux étaient ceux qui faisaient référence à Rousseau et à sa conception du contrat social. Au début, j’avoue que je ne trouvais pas le personnage extrêmement sympathique, sans doute à cause de sa misogynie et du fait qu’il avait abandonné ses enfants, épisode que tout le monde connaît et évoque quand on parle de lui. Mais c’est quelqu’un que j’ai appris à aimer, sans doute parce qu’on sent qu’il en a bavé, qu’il vient du peuple et que, quand il écrit, il sait authentiquement d’où il parle ! Comme pour Dickens, sa trajectoire raconte celle d’un petit garçon qui s’extrait de sa condition, et je crois que cela peut parler à notre public de Stains où l’on croise tous les jours ce genre de petit bonhomme courageux et sincère.

Rousseau, jeune et beau !

L’usage de la marionnette s’est immédiatement imposé quand j’ai commencé à réfléchir à la mise en scène. Xavier Marcheschi interprète un Rousseau vieillissant, qui se remémore les personnages de son enfance, tous joués par les marionnettes d’Einat Landais et la danseuse Sonja Mazouz, masquée comme une grande marionnette. Le texte est un montage composé des textes de Rousseau qui résonnent fortement en notre époque. Le dernier monologue, qui explique qu’un Etat est ruiné lorsqu’il abandonne le service public ; l’opposition entre intérêt particulier et intérêt général ; l’analyse du rapport que les puissants entretiennent avec le peuple ; la dénonciation de l’inégalité ; l’idée que le contrat social n’est viable que s’ils est librement consenti par tous : voilà qui est contemporain. Voilà qui est jeune aussi ! Et voilà, surtout, qui est beau ! »

Catherine Robert

A propos de l'événement

Rousseau et Jean-Jacques d’après Les Confessions mise en scène de Marjorie Nakache
du Lundi 30 novembre 2020 au Vendredi 18 décembre 2020
Studio-Théâtre de Stains
19, rue Carnot, 93240 Stains

A 14h le 30 novembre, le 1er, le 4, le 8, le 10, le 15, le 17 et le 18. A 20h45 le 5, le 12 et le 18 décembre. A 16h le 13 décembre. Tél. : 01 48 23 06 61. A partir de 8 ans.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre