La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Room with a view sur une chorégraphie de (La)Horde avec le Ballet National de Marseille et Rone, grande figure de la musique électro française

Room with a view sur une chorégraphie de (La)Horde  avec le Ballet National de Marseille et Rone, grande figure de la musique électro française - Critique sortie Danse Paris Théâtre du Châtelet
Crédit : DA Alice Gavin, photo Boris Camaca Le marbre fait résonner les sons et les corps au théâtre du Châtelet.

Chorégraphie (La)Horde

Publié le 21 février 2020 - N° 285

Rone, grande figure de la musique électro française, est invité par le Théâtre du Châtelet à envisager son nouvel album sous l’angle du spectacle vivant. C’est là qu’intervient le Ballet National de Marseille, sous la direction du collectif (La)Horde.

C’est une des marques de la mission de Ruth Mackenzie et Thomas Lauriot dit Prévost  à la tête du théâtre du Châtelet : s’ancrer davantage dans la création contemporaine sous toutes ses formes en s’autorisant l’expérimentation, et accueillir, sous ses ors et ses velours d’un autre âge, la diversité des populations du territoire. Rone est l’un des compositeurs de musique électronique les plus emblématiques, qui, en dix ans, a conquis à la fois les salles de concert, les clubs et les médias, jusqu’à l’institution – il joue en 2017 à la Philharmonie de Paris et devient quelques mois plus tard Chevalier des Arts et des Lettres. Capable de rythmes fous comme de vagues planantes, sa musique est accueillante, vibrant entre logiciels, synthétiseurs, machines analogiques, enregistrements de cordes et de voix… et fédère un public très large et jeune. Parce que ses concerts ne sont absolument pas des DJ sets mais véritablement du spectacle vivant, l’occasion était toute trouvée, à l’aune de cette commande du théâtre du Châtelet en forme de carte blanche, d’entamer une nouvelle collaboration.

20 danseurs au cœur d’un bloc de pierre

Le choix du Ballet National de Marseille reflète un intérêt pour la démarche de sa direction, le collectif (La)Horde. Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel ont en effet déjà largement croisé dans leurs recherches la musique électro et la culture du clubbing (To da bone, Marry me in Bassiani), et explorent la notion de communautés, qu’elles soient on line ou issues d’un territoire donné. C’est là la première œuvre véritablement créée avec les danseurs de Marseille depuis leur arrivée à la tête du Centre Chorégraphique National en 2019. Ils emportent pour cette création Julien Peissel, auteur de la scénographie de leur précédente pièce, qui a imaginé un espace en forme de grande carrière de marbre blanc. Dans cette immobilité minérale, se révèleront la force des corps et la puissance de la musique.

N.Yokel

A propos de l'événement

Room with a view
du Jeudi 5 mars 2020 au Samedi 14 mars 2020
Théâtre du Châtelet
2 rue Edouard Colonne, 75001 Paris

à 20h, le 8 à 15h, relâche le 9. Tél : 01 40 28 28 28.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse