La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Roméo et Juliette

Roméo et Juliette - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre 71

Théâtre 71 / d’après William Shakespeare / mes Omar Porras

Publié le 28 septembre 2013 - N° 213

Omar Porras transpose Roméo et Juliette au Pays du soleil levant. Le metteur en scène d’origine chilienne (installé à Genève) croise langues et influences artistiques dans un spectacle d’une grande vivacité. Une réussite.

Il y a quelque chose de très corporel dans le théâtre d’Omar Porras. Quelque chose qui puise dans les mouvements, la gestuelle, le rythme des comédiens pour nourrir la représentation et en faire une façon de ballet. Un ballet des plus personnels – onirique, ludique – qui n’hésite jamais à donner dans la cocasserie et assume une théâtralité de chaque instant. Tout est musiques, images, chorégraphies dans la version de Roméo et Juliette que présente aujourd’hui le directeur de la compagnie genevoise Teatro Malandro au Théâtre 71, à Malakoff. Créée en collaboration avec la compagnie nippone SPAC (Shizuoka Performing Arts Center ; huit des onze acteurs sont japonais, trois sont francophones), cette proposition à la croisée des influences occidentales et extrême-orientales mêle les langues des deux collectifs (le spectacle est surtitré en français) pour nous faire voyager jusqu’à un Japon ancestral. Un Japon dans lequel une Juliette Capulet (Micari) tombe amoureuse d’un Roméo Montaigu (incarné par la comédienne Miyuki Yamamoto), amour qui les mènera tous deux, nous le savons, à la mort.

 

Un grand spectacle populaire, en japonais et en français

 

Resserrée autour de ses repères essentiels, la tragédie de William Shakespeare prend ici des airs de fantaisie burlesque, avant de se diriger vers une noirceur pleine de délicatesse. Tout cela est très libre. Inventif. Enjoué. Précis. D’une grande fluidité. Au gré des belles images que déploie la scénographie d’Omar Porras (le metteur en scène signe également l’adaptation du texte), Micari et Miyuki Yamamoto imposent la pureté et l’évidence du couple de légende qu’elles interprètent. Au centre de la représentation, les deux jeunes comédiennes apparaissent comme deux êtres gémellaires, l’un féminin, l’autre masculin – renvoyant aux deux faces complémentaires d’une même vérité humaine. Leur grâce est saisissante. Et le reste de la distribution se révèle à leur mesure. Chacun à sa place, dans son rôle, donne corps avec beaucoup d’efficacité au « melting-pot artistique insolite » qu’a souhaité élaborer Omar Porras. Entre fantasmagorie et acuité scénique, c’est un grand spectacle populaire qui s’offre à nos yeux. A nos oreilles. A notre imaginaire.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Roméo et Juliette
du Mardi 8 octobre 2013 au Vendredi 22 novembre 2013
Théâtre 71
Scène nationale de Malakoff, 3 place du 11 novembre, 92240 Malakoff
Du 8 au 19 octobre 2013. Les mardis et vendredis à 20h30 ; les mercredis, jeudis et samedis à 19h30, les dimanches à 16h. Durée de la représentation : 2h. Tél. : 01 55 48 91 00. www.theatre71.com. Spectacle vu le 23 septembre 2013, au Théâtre de la Cité Bleue, à Genève. Egalement du 2 au 4 octobre 2013 à la Maison de la Culture de Bourges, les 8 et 9 novembre au Théâtre de Corbeil-Essonnes, le 15 novembre au CNCDC de Châteauvallon, du 20 au 22 novembre à la Scène nationale d’Annecy, les 19 et 20 décembre à la Comédie de Caen. 
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre