La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Promenades musicales Proquartet

Un théâtre de l’immédiat

Dominique Pitoiset met en scène une nouvelle traduction de Qui a peur de Virginia Woolf signée Daniel Loayza. Aux côtés de Nadia Fabrizio, Deborah Marique et Cyril Texier, le directeur du Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine interprète lui-même l’un des quatre protagonistes de la célèbre pièce d’Edward Albee.

Publié le 10 mai 2009

Le Festival organisé par le Centre européen de musique de chambre est, cette année, consacré à Haydn.

Ce sont deux anniversaires que célèbre cette année Proquartet, le centre européen de musique de chambre. Tout d’abord, il s’agit de la dixième édition de leur Festival « Promenades musicales », qui se déroule à Fontainebleau, en Seine-et-Marne et à Paris. Mais surtout, 2009 marque le bicentenaire de la mort de Haydn, le père du quatuor à cordes, formation emblématique de Proquartet. Tout est donc réuni pour faire de cette édition des « Promenades musicales » une manifestation attendue. Mais comment choisir parmi les 68 quatuors à cordes composés par Haydn ? « Ce qu’il est intéressant de montrer, c’est l’évolution dans la manière dont Haydn écrit pour cette formation. Au départ, ce sont encore des sonates à quatre avec une voix principale et des parties d’accompagnement, dans un esprit proche du divertissement. Puis, peu à peu, Haydn se met à utiliser d’autres techniques, comme le canon et la fugue, réduit le nombre de mouvements à quatre, et arrive enfin à une synthèse admirable du style classique », nous explique Georges Zeisel, directeur artistique de Proquartet, avant d’ajouter que « les quatuors de Haydn se sont toujours nourris de ceux de Mozart et inversement. C’est l’un des rares exemples dans l’histoire de la musique d’une telle émulation. »

Promesses chambristes

Parmi les interprètes des « Promenades musicales » figurent les quatuors les plus prometteurs du moment. Du côté des ensembles français, on pourra entendre les Tercea (17 mai), les Leonis (21 mai) et les Voce (31 mai). Trois quatuors viennent de Grande-Bretagne : les Barbirolli (6 juin), les Brodowski (12 juin) et les Badke (13 juin). Citons également les suisses Byron (23 mai), les Hollandais d’Enaccord (5 juin) et les Espagnols de Quiroga (12 juin). A chaque concert (ou presque) est programmée une oeuvre majeure de Haydn. Outre les quatuors à cordes, les « Promenades musicales » accueillent également un trio (Trio Franz le 16 mai) et un quatuor de… saxophones (Quatuor Ellipsos le 22 mai). Mais surtout, les deux temps forts seront les journées Haydn au Château de Fontainebleau, la première avec le hautboïste Maurice Bourgue (le 10 mai), la seconde avec le violoniste Eberhard Feltz (le 14 juin), durant lesquelles le public pourra assister aux cours de ces grands maîtres.
 
Antoine Pecqueur


 

Du 10 mai au 14 juin à Paris, Fontainebleau et en Seine-et-Marne. Tél. 01 44 61 83 50

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra