La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Plan B

Plan B - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond-Point
Crédit photo : Aglaé Bory Légende : « Marcher ou bien voler ou bien ramper pour le Plan B d’Aurélien Bory. »

Théâtre du Rond-Point / conception Aurélien Bory
/ mes Phil Soltanoff

Avec fantaisie et maestria, Aurélien Bory et Phil Soltanoff soumettent quatre cadres BCBG aux lois de la gravité. Un surprenant vol d’Icare. 

Tandis que des tableaux boursiers numérisés et abscons défilent sur écran géant, quatre jeunes gens à la silhouette professionnelle aigue, s’en prennent non pas à leurs claviers, pour des calculs de probabilités financières, mais à une paroi d’abord inclinée puis à la verticale, sur laquelle ils vont inventer d’innombrables figures éblouissantes, en solo ou en quartet, en rang ou en décalage. Les gentlemen acrobates et farceurs jouent vaillamment avec ce mur lumineux d’escalade – une métaphore de leur écran familier à vaincre ou à soumettre. Comment ? En défiant les lois de la pesanteur, en imaginant que la paroi dans l’ombre d’une salle de théâtre n’existe plus comme support des corps qui ne sauraient rien faire si ce n’est se conformer à la loi de la gravité. Les voilà qui semblent glisser à n’en plus finir, bras écartés, allongés sur le dos, tête à l’avant ou à l’arrière, comme s’ils n’étaient plus qu’une matière gélatineuse à la façon des Montres molles de Dali, approchant encore les images de vol dans un ciel de nuit, de grandes figures maladroites d’albatros écartelés. Les personnages chutent, puis se relèvent, se révoltent, s’accrochent au mur en tournoyant sur eux-mêmes, dans un sens et dans l’autre.

Magie, pouvoir de fiction ou d’imagination

Des ouvertures, des trappes se font jour, des crans d’arrêt sur le mur d’escalade avec pitons et poignées surgissent : voilà les oiseaux de proie juchés, comme réfugiés sur la corniche d’une pente rocheuse dans un repos immobile fugitif. Les interprètes s’en vont puis reviennent, deux à deux, pirouettant dos à dos, jouant de leurs mains pour dessiner une corolle de fleur carnivore. Ils sont jongleurs et leurs balles blanches passent d’une main à l’autre, d’un trou à l’autre, pour resurgir en un véritable feu d’artifice en noir et blanc, dans un concert de rebonds de balles sonorisés. Soudain, la paroi verticale choit, devenue horizontale d’un coup ; les acrobates, petits soldats de plomb renversés, se remettent d’aplomb fictivement car ils sont les gisants d’un sol bien terrien cette fois. C’est que, ainsi allongées à l’horizontale, leurs figures sont en même temps réverbérées et projetées sur la paroi verticale lumineuse, d’où l’impression qu’ils volent dans l’espace. Magie, pouvoirs de fiction et d’imagination, le spectateur croit rêver jusqu’à ce qu’une maison au toit branlant se dessine enfin, un guitariste à la porte s’adonnant à la musique dans la nuit sereine. Aurélien Bory a conçu ce projet  très créatif avec Phil Soltanoff, voilà dix ans. Mathieu Bleton, Itamar Glucksmann, Jonathan Guichard et Nicolas Lourdelle fournissent des efforts fantastiques pour défier patiemment les lois de la gravité.

Véronique Hotte

A propos de l'événement

Plan B
du Mercredi 12 décembre 2012 au Samedi 12 janvier 2013
Théâtre du Rond-Point
Théâtre du Rond-Point 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris
Du 12 décembre 2012 au 12 janvier 2013, à 18h30, relâche le lundi, le 16 décembre, les 18 et 25 décembre et le 1er janvier. Tél : 01 44 95 98 21 Durée : 1h10 Les 5 et 6 février 2013 au Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper. Les 11 et 12 février à L’Amphithéâtre Les 3 Mâts, Sables d’Olonne. Les 15  et 16 février au Channel, scène nationale de Calais.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre