La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Peau d’Âne

Peau d’Âne - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre Marigny
Franck Lopez, Mathieu Spinosi, Marie-Agnès Gillot, Marie Oppert © Julien Benhamou

Théâtre Marigny / d’après un film de Jacques Demy adapté de Charles Perrault / mes Emilio Sagi

Publié le 20 novembre 2018 - N° 270

Le théâtre Marigny rouvre en beauté avec l’adaptation scénique du film de Jacques Demy. Une féerie musicale enchanteresse et spectaculaire, signée Emilio Sagi.

Après cinq ans de travaux, c’est dans un lieu rénové et agrandi qu’ouvre le Théâtre Marigny. Pour lancer sa nouvelle saison, il fallait un spectacle haut en couleurs. Mission accomplie avec la nouvelle production de Peau d’Âne, un projet à grands moyens dû à Jean-Luc Choplin, directeur général du Marigny. Fidèle aux collaborateurs qui ont fait le succès de ses comédies musicales au Châtelet, il a de nouveau fait appel au metteur en scène espagnol Emilio Sagi pour transposer sur les planches le célèbre film de Jacques Demy avec les non moins mythiques mélodies de Michel Legrand. Le défi n’allait pas de soi tant le film est ancré dans les mémoires : avec ses interprètes inoubliables (Catherine Deneuve, Jean Marais, Delphine Seyrig, Jacques Perrin, Micheline Presle, Fernand Ledoux), ses costumes et décors somptueux, son merveilleux empli de poésie et d’humour, l’alchimie était si réussie qu’on pouvait croire le long-métrage indépassable. Pourtant, Emilio Sagi a su remarquablement s’affranchir des difficultés soulevées par le passage de la pellicule au théâtre. Les scènes s’enchaînent avec fluidité, les décors – une forêt représentée par de grands arbres et des miroirs qui décuplent l’espace – sont éblouissants, les costumes – signés Pepa Ojanguren – superbes.

Trouvailles de mise en scène et musique live

Ici, pas de châteaux imposants, pas d’hélicoptère ni de roulades dans les collines, mais d’autres trouvailles : de facétieux patins à roulettes, une scène d’amour dans les airs entre le prince et la princesse, une trottinette bleue en guise de carrosse.  Si les interprètes de ce Peau d’Âne sont moins connus que ceux du film (à part Claire Chazal et Marie-Agnès Gillot), ils tirent remarquablement bien leur épingle du jeu. Marie Oppert notamment, découverte dans The Sound of Music, apporte une jolie fraîcheur au rôle de la princesse tandis qu’avec son accent anglais, Emma Kate Nelson compose une savoureuse fée des lilas, aussi extravagante que grinçante. Le plus de cette production, c’est aussi la musique live jouée par huit instrumentistes dans la fosse en plus de celle qui est enregistrée. Seul petit bémol du spectacle, un manque de rythme dans le premier acte, qui s’effacera sûrement au fur et à mesure des représentations. 100 au total pour découvrir ou redécouvrir Peau d’Âne qui mérite bien son sous-titre de féerie musicale. Au bout de deux heures, on repart avec une âme d’enfant et, dans les oreilles, la fameuse musique du cake d’amour. Décidément, le conte n’a pas pris une ride.

Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Peau d’Âne
du Mercredi 14 novembre 2018 au Dimanche 17 février 2019
Théâtre Marigny
carré Marigny, 75008 Paris

Du 14 novembre 2018 au 17 février 2019.  En soirée à 20h et en matinée à 15h le samedi et à 16h le dimanche. Tél. : 01 76 49 47 12.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre