La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Roland Auzet

Nous, l’Europe, banquet des peuples de Roland Auzet

Nous, l’Europe, banquet des peuples de Roland Auzet - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Festival d’Avignon. Cour du Lycée Saint-Joseph

Entretien
Roland Auzet
Cour du lycée Saint-Joseph / de Laurent Gaudé / mes Roland Auzet

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

Poursuivant sa collaboration avec l’écrivain Laurent Gaudé, Roland Auzet met en scène et compose la musique de cette pièce qui traduit le besoin d’un récit européen.

Comment est né ce projet ?

Roland Auzet : C’est ma troisième collaboration avec Laurent Gaudé. Ce projet est donc le fruit d’un cheminement et d’une discussion avec lui sur la nécessité de s’emparer de récits sur le monde et d’essayer, avec les mots, la musique, le plateau, d’être au plus proche de ces thématiques : la guerre d’Irak dans Écoutez nos défaites ou la quête des origines dans Mille orphelins. Cette fois, nous avons pensé qu’il fallait parler d’Europe. Parce que j’ai le sentiment, en tant que citoyen, qu’à force de se taire sur ce sujet, peut-être ne resteront que ceux qui, de manière abusive, se servent de cette thématique pour porter des messages à des fins personnelles ou inintéressantes. Avec chacun nos métiers, l’écriture pour Laurent Gaudé, le plateau pour moi, essayons de nous glisser dans le débat et de construire un récit européen, ce qui veut dire regarder l’Histoire pour mieux comprendre où on en est aujourd’hui. Cela a créé un récit éminemment contemporain avec des éclairages sur l’Histoire, pour tenter de construire ensemble un monde possible.

« Il est urgent que puisse se construire une émotion d’être européen. »

Pour vous, où en est l’Europe ?

R.A. : Notre travail n’est pas de faire de la politique mais de convoquer les notions d’utopie, d’engagement, de partage, qui constituent le ciment d’une union des peuples. C’est une folie d’avoir imaginé construire une Europe fondée sur des traités économiques et des schémas administratifs. Je suis allé voir des hommes politiques, des chefs d’État, des ministres, des personnalités qui ont travaillé à ces réalisations et ils en sont convenus pour la plupart. Il est urgent que puisse se construire une émotion d’être européen. Le projet de la pièce n’est pas de faire un bilan ou un état des lieux – même si le texte comporte une vraie frontalité avec les questions de la trahison, de l’absence du sentiment d’appartenance -, mais de se rendre compte qu’avec une dizaine d’acteurs d’origines différentes et ne parlant pas la même langue, on peut arriver à se mettre autour de la table et à tisser une histoire commune. À partir de là, un sentiment d’appartenance peut se dégager, et alors seulement on peut commencer à parler d’échanges, d’idées, de partage, de culture, d’écrits. Ce projet est donc une sorte de rétropédalage pour essayer de construire un projet européen à partir d’un récit qui ne soit pas seulement le point de vue de la France mais un partage avec les autres pays. Je suis allé chercher des acteurs qui viennent d’Irlande, de Pologne, de Grèce, d’Italie…

Vous avez également composé la musique…

R.A. : Oui, pour la partie musicale, nous avions le désir de partage d’un chœur de foule. Ce n’est pas un chœur lyrique mais plutôt un chœur quasi antique qui porte des sons, de la musique, et une présence pour créer une frontalité avec le public. On se retrouve dans une sorte d’agora au centre de laquelle surgit la parole intense et première. Dans chaque ville où se monte le spectacle, une quarantaine de personnes sont invitées à rejoindre le chœur.

 

Entretien réalisé par Isabelle Stibbe

A propos de l'événement

Nous, l’Europe, banquet des peuples de Roland Auzet
du Samedi 6 juillet 2019 au Dimanche 14 juillet 2019
Festival d’Avignon. Cour du Lycée Saint-Joseph
62 Rue des Lices, 84000 Avignon

à 22h. Relâche le 8. Durée estimée : 2h30. Tél. : 04 90 14 14 14.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes