La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Propos recueillis

L’Oeil égaré, versant métaphysique de la poésie de Victor Hugo avec Sébastien Depommier, mis en scène de Muriel Vernet

L’Oeil égaré, versant métaphysique de la poésie de Victor Hugo avec Sébastien Depommier, mis en scène de Muriel Vernet - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Avignon Off. Maison de la Poésie d'Avignon
Muriel Vernet Crédit : G. Delahaye Sébastien Depommier Crédit : Jonathan Sirch

Maison de la Poésie d'Avignon / textes de Victor Hugo / conception et mes Sébastien Depommier et Muriel Vernet

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

Dirigé par Muriel Vernet, Sébastien Depommier interprète le versant métaphysique de la poésie de Victor Hugo. Entre contemplation, vertige, désespoir et colère, surgit la beauté du cri humain…

« Nous avons travaillé avec l’héritage de l’adaptation réalisée en 1997 par Madeleine Marion et Redjep Mitrovitsa à partir des fragments poétiques issus du recueil assemblé par André du Bouchet, L’Oeil égaré dans les plis de l’obéissance au vent, et d’autres extraits de Hugo. Très proche de Madeleine Marion, Muriel avait conservé ce texte qui l’a accompagné longtemps. Nous avons fait quelques changements mais nous avons gardé le fil invisible qui les relie. Le titre est une phrase de Hugo qui questionne l’être au monde et raconte un combat : celui d’être à contre-courant, à contretemps d’un ordre établi, à sens contraire de la marche du monde et de chercher sa propre vérité et sa liberté ; c’est aussi se laisser embarquer par cette puissance métaphysique qu’est le vent et qui peut s’apparenter à l’esprit.

Mots au vent…

La plupart des fragments poétiques qui constituent le spectacle ont été écrits en exil : exil concret et physique, mais, aussi, exil intérieur. C’est donc un Hugo face au vide, face à l’immensité, plongé dans cet univers sidéral qu’il choisit pour patrie. C’est un Hugo nocturne, moins solaire, plus  ésotérique. Dans ce poème métaphysique sur l’homme et sa place, Hugo nous convoque à être, à penser, à rêver, et c’est en cela qu’il reste toujours intempestif et oraculaire. Le spectacle a été créé en Bretagne, au Lyncéus Festival, au pied de la cale d’un port à marée basse, dans la charge symbolique et la force des éléments sous le ciel ouvert. L’écho inouï de cette langue et le jaillissement du texte nous ont donné envie de le faire entendre en salle, sur un plateau, sans transposition naturaliste mais en recréant une forme qui s’appuie sur les points névralgiques du poème. Nous allons continuer à proposer ces deux formes, dans plusieurs sites naturels. A ce titre, nous serons accueillis par Châteauvallon et Le Liberté dès la rentrée, pour investir des lieux insolites hors les murs. »

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

L’Oeil égaré, versant métaphysique de la poésie de Victor Hugo avec Sébastien Depommier, mis en scène de Muriel Vernet
du Dimanche 7 juillet 2019 au Dimanche 28 juillet 2019
Avignon Off. Maison de la Poésie d'Avignon
6, rue Figuière

à 14h. Relâches les 16 et 23 juillet. Tél. : 04 90 82 90 66.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes