La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Natural Beauty Museum

Natural Beauty Museum - Critique sortie Théâtre Cergy-Pontoise Théâtre 95
Natural Beauty Museum, de Patricia Allio et Eléonore Weber. Crédit visuel : Emmanuel Valette

Théâtre 95 / texte et mes de Patricia Allio et Eléonore Weber

Publié le 8 décembre 2014 - N° 227

Dans Natural Beauty Museum, Patricia Allio et Eléonore Weber explorent les notions de regard, d’objet artistique, de beauté. Une proposition inégale à la croisée du théâtre documentaire et performatif.

A l’issue d’une première représentation de Natural Beauty Museum accueillie plus que fraîchement au Centre Pompidou, le 19 novembre dernier, deux spectatrices quittant la salle échangeaient leurs impressions sur la création à laquelle elles venaient d’assister. Toutes deux s’accordaient sur le fait que la proposition de Patricia Allio et Eléonore Weber abordait des questions intéressantes, mais regrettaient que les deux artistes ne soient « pas davantage allées au fond des choses ». Il est vrai que ce travail – qui s’appuie sur la convocation d’éléments du réel pour lancer des pistes de réflexion sur le thème du regard – laisse comme une sensation d’entre-deux. Certains pourraient dire d’inabouti, ce qui reviendrait à considérer que les deux auteures-metteures en scène travaillent à épuiser leur sujet. Or ce n’est manifestement pas le cas. Juxtaposant une série d’actions et de projections scéniques liées à des motifs se répondant les uns aux autres (la vision, le point de vue, la contemplation, la norme du beau, le rapport entre art et nature, la fascination qu’exercent les catastrophes naturelles…), Natural Beauty Museum cherche à multiplier les exemples, les possibilités d’exploration, plutôt qu’à se restreindre à une ligne de raisonnement. 

Une suite de rebonds

Cette suite de rebonds – à détente souvent lente – renvoie à la technique du collage et donne lieu à une forme de vagabondage. Un vagabondage fait de quelques moments marquants (la vidéo d’une ville peu à peu submergée par les eaux du fleuve qui la traverse, le témoignage d’une femme aveugle sur sa relation au monde et à la vision, l’ambiguïté d’une prise de vue révélant le panorama sur lequel donnait le chalet d’Hitler…), mais aussi de zones de creux et de flottements. Loin de l’effervescence, de l’abondance accumulative, la création de la Compagnie Allio & Weber a parfois de quoi dérouter et peut provoquer l’ennui. Invités à la contemplation, à une sorte de déambulation introspective, les spectateurs sont non seulement amenés à s’interroger sur la notion de regard, mais aussi sur leur rapport à la représentation, à l’immédiateté, sur l’idée de temps théâtral et de performance. Et qui sait si certains d’entre eux ne s’apercevront pas, pendant ou après les 95 minutes de Natural Beauty Museum, que les choses de la scène valent ici autant pour les empreintes qu’elles supposent, que pour l’impact qu’elles impliquent au moment de leur réalisation.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Natural Beauty Museum
du Mardi 16 décembre 2014 au Mercredi 17 décembre 2014
Théâtre 95
Allée du Théatre, 95000 Cergy, France

Durée de la représentation : 1h35.


Spectacle vu le 19 novembre 2014 au Centre Pompidou, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Tél. : 01 30 38 11 99. www.theatre95.com


Egalement à MA scène nationale - Pays de Montbéliard le 2 décembre 2014, à La Halle aux grains - Scène nationale de Blois le 26 mars 2015, à la Scène nationale 61 à Alençon les 8 et 9 avril, à La Filature - Scène nationale de Mulhouse les 22 et 23 avril.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre