La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Propos recueillis / Jean-Paul Montanari

Montpellier Danse

Montpellier Danse - Critique sortie Danse Montpellier L’Agora
Crédit : Mario Sinistaj Légende : Jean-Paul Montanari

Région / Montpellier / Festival

Jean-Paul Montanari, directeur du Festival Montpellier Danse, nous explique ses choix pour le Corum. Pour la 37e édition du festival, ce lieu emblématique accueillera des ballets d’excellence.

« Aujourd’hui, on observe chez les gens qui vont voir la danse, comme chez les consommateurs, une tendance à se replier sur les valeurs refuges, et ce phénomène est à considérer à l’échelle mondiale. C’est une interrogation que le public m’a adressée l’été dernier en prenant du champ par rapport aux propositions que je lui faisais, puisque la fréquentation a été en baisse de 10%. Bien sûr, les raisons peuvent être diverses et tenir à des questions économiques, comme de sécurité, mais pour moi, c’est un rapport de fidélité de plus de 30 ans qui est mis en cause. Montpellier Danse n’est-il pas le festival d’une génération qui a correspondu à la jeune danse des années 80, une époque où artistes, publics, presse et politiques partageaient un élan commun ? Cette baisse de fréquentation ne correspond-elle pas à un épuisement de cette génération qui l’a accompagné ? Un nouveau public est arrivé, et je continue à programmer selon mon cœur et ma raison, des œuvres dont l’écriture chorégraphique domine le propos, ou des artistes qui traduisent un état du monde. Suis-je en décalage avec les attentes de cette nouvelle génération ? Après tout, peu de directeurs sont restés plus de 30 ans à la tête d’une même structure !

Des grandes œuvres et de grands ballets

Dans cette grande salle du Corum avec ses 2000 places, qui représente pour moi le vrai lieu de légitimation entre le public et la danse, les recherches menées à travers le monde après la disparition des grands maîtres n’ont pas permis, l’an dernier, de satisfaire les exigences requises. Tout en réfléchissant, je revois par hasard un programme du Nerderland DansTheater avec deux pièces magnifiques d’Hans Van Manen. Jusque là, nous avions plutôt privilégié Jiří Kylián, venu de nombreuses fois, pour sa modernité apaisée. Cette absence de Van Manen m’a paru injuste, et nous présentons donc un double programme autour de ce chorégraphe de 85 ans. Il a un rapport à la musique direct, simple, comme l’est son travail, avec quelque chose de très humoristique, très second degré, que je trouve, tout simplement, populaire.  Pour moi, c’est une manière de retrouver le public à la clôture du festival, puisque nous faisons l’ouverture avec Angelin Preljocaj, avant d’enchaîner avec Dance, le chef-d’œuvre de Lucinda Childs par le Ballet de Lyon, puis Soft virtuosity, still humid, on the edge de Marie Chouinard, et… de me rasséréner par rapport à l’été dernier. »

 

Propos recueillis par Agnès Izrine

A propos de l'événement

Montpellier Danse : Des ballets au programme
du Vendredi 23 juin 2017 au Vendredi 7 juillet 2017
L’Agora
18 Rue Sainte-Ursule, 34000 Montpellier, France

Tél. :  0 800 600 740.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse