La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Propos recueillis

Michel Fau

Michel Fau - Critique sortie Classique / Opéra
© Marcel Hartmann

Publié le 10 décembre 2011 - N° 193

Parodie lyrique

L’acteur et metteur en scène propose sur les planches des Bouffes du Nord son Récital emphatique. L’occasion pour cet amoureux d’opéra de tourner en dérision le rôle de la cantatrice.

« Je me moque des chanteurs parce que je les admire »
 
« Quand les deux directeurs du Théâtre des Bouffes du Nord, Olivier Poubelle et Olivier Mantei, m’ont demandé si je ne voulais pas monter un spectacle musical dans lequel je chanterais, je n’ai pas hésité ! J’ai toujours eu envie de me lancer dans l’exercice du récital avec pianiste. Cela remonte à loin… Vers l’âge de vingt ans, j’ai commencé à être attiré par l’opéra, car j’y trouvais la démesure qui manquait, à mon sens, au théâtre. Des cantatrices comme Gwyneth Jones ou Leonie Rysanek étaient de véritables bêtes de scène, incarnant un mélange de folie et de virtuosité. J’ai ensuite mis en scène un certain nombre d’opéras et j’ai été amené à chanter moi-même dans des opérettes. Je regrette cependant qu’aujourd’hui les mises en scène d’opéras soient souvent trop réalistes – on dirait des téléfilms ! Dans ce domaine, ce qui m’a aussi fasciné, c’est le récital de grandes voix accompagnées uniquement par un piano. Dans cette volonté de recréer tout un monde avec presque rien, il y avait pour moi quelque chose d’à la fois vain et sublime. Avec le Récital emphatique, je redonne vie à cet univers de manière parodique. Je me moque des chanteurs parce que je les admire. J’y caricature tous leurs défauts !
 
Grandiloquent et prétentieux !
 
Habillé en robe de diva, je chante des extraits de Saint-Saëns, Rameau, Bizet, Gershwin, mais je danse aussi sur des passages de Samson et Dalila de Saint-Saëns et je déclame des alexandrins tirés du Phèdre de Racine. Tout cela est terriblement grandiloquent et prétentieux ! J’ai la chance d’avoir un pianiste, Mathieu El Fassi, qui possède suffisamment d’humour pour accompagner toutes mes vociférations. Le fait de donner un tel récital dans un lieu comme les Bouffes du Nord, sorte de théâtre à l’abandon très fin de règne, a d’ailleurs tout son sens. Je peux enfin vous dévoiler mon prochain projet lié à la musique : ce sera la mise en scène, en 2013, d’une opérette à l’Opéra-Comique. »
 
Propos recueillis par Antoine Pecqueur


Récital emphatique, mise en scène et interprété par Michel Fau. Du 20 au 30 décembre au Théâtre des Bouffes du Nord. Tél. 01 46 07 34 50. Places : 23 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra