La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Gros Plan

Martial Solal, compositeur. Avec l’Orchestre National de France, Manuel Rocheman, Jean-Charles Richard, Denis Leloup…

Martial Solal, compositeur. Avec l’Orchestre National de France, Manuel Rocheman, Jean-Charles Richard, Denis Leloup… - Critique sortie Jazz / Musiques Paris Auditorium de la Maison de la Radio
Le pianiste cède la place au compositeur à l’invitation de l’Orchestre National de France. © Jean-Baptiste Millot

MAISON DE LA RADIO / JAZZ / SOLISTES ET ORCHESTRE SYMPHONIQUE

Publié le 11 août 2020 - N° 286

De nombreux instrumentistes de jazz – Manuel Rocheman, Jean-Charles Richard, Denis Leloup… – se réunissent autour de l’Orchestre National de France pour un hommage aux talents de compositeur du grand pianiste français.

Parce que cela relevait pour lui de l’évidence et que la musique lui apparaissait comme un grand Tout divisé par aucune frontière, Martial Solal fut l’un des premiers musiciens de jazz à considérer, à partir du début des années 1980, l’orchestre symphonique comme l’un des leviers susceptibles de porter sa musique. « C’est André Francis qui m’a suggéré en 1980 d’écrire un concerto pour piano et orchestre. Depuis A bout de souffle, j’avais très peu écrit pour des ensembles à cordes, et jamais pour un effectif si important. Pourtant, l’autodidacte que j’étais s’est jeté à l’eau, avec passion et insouciance. J’ai toujours aimé les situations difficiles. C’est un moteur incomparable. » a expliqué Martial Solal dans son autobiographie, Ma vie sur un tabouret (Actes Sud, 2008). Cette part conséquente de son œuvre, dominée par les partitions concertantes, reste très mal connue. C’est pourquoi ce concert, qui ouvre la saison Jazz de Radio-France et sera enregistré, revêt une importance toute particulière.

Terrain d’entente symphonique

Quatre œuvres sont au programme, servies par des solistes issus du monde de jazz ou plus rarement de la musique classique, « capables d’œuvrer dans un genre comme dans l’autre » selon Solal lui-même : le Concerto pour saxophone et orchestre, avec Jean-Charles Richard (saxophones soprano et baryton) ; le Concerto pour trombone, piano, contrebasse et orchestre, avec Denis Leloup, Hervé Sellin et Jean-Paul Céléa ; le Concerto « Icosium » pour trompette, piano et orchestre avec Claude Egéa et Manuel Rocheman ; et enfin le Concerto « Coexistence » pour piano et orchestre avec Eric Ferrand-N’Kaoua, seul soliste issu du monde de la musique classique. Martial Solal a bien décrit l’esprit de son travail de compositeur symphonique, qui ne cherche en rien à fondre deux histoires musicales en une illusoire troisième voix. « Le but était de trouver un terrain d’entente entre jazz écrit, jazz improvisé et orchestre traité classiquement. Ce genre d’expérience ne peut, selon moi, déboucher sur une musique où les genres fusionneraient, ce que je ne crois pas souhaitable, mais tend simplement à prouver que la coexistence de plusieurs styles musicaux se nourrissant de matériaux assez proches est possible. Il s’agit beaucoup plus d’alternance que de fusion. »  a-t-il résumé. Lors de ce concert exceptionnel à l’Auditorium de Radio-France, l’Orchestre National de France sera placé sous la direction de Jesko Sirvend.

Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Martial Solal, compositeur. Avec l’Orchestre National de France, Manuel Rocheman, Jean-Charles Richard, Denis Leloup…
du Vendredi 11 septembre 2020 au Vendredi 11 septembre 2020
Auditorium de la Maison de la Radio
116 avenue du Président Kennedy, 75016 Paris.

à 20h. Tél. : 01 56 40 15 16. Places : 10 à 26 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques