La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

L’Origine du monde

L’Origine du monde - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond-Point
Isabelle Sadoyan dans L’Origine du monde Crédit photo : Giovanni Cittadini Cesi

Théâtre du Rond-Point / de Sébastien Thiéry / mes Jean-Michel Ribes

Publié le 28 septembre 2013 - N° 213

Jean-Michel Ribes met en scène L’Origine du monde, de Sébastien Thiéry, pochade pseudo-transgressive, dont l’insolence revendiquée confond grossièreté et provocation subversive

La scène primitive du coït parental, fantasmée ou réellement vue, est une féconde matrice à folie : Freud et ses suivants ont largement analysé la chose, et la littérature s’est abondamment repue de cette fascination première. Comment papa a-t-il sauté maman, comment est-on sorti d’un sexe où l’on ne peut plus pénétrer depuis, qui est papa, et pourquoi peut-on tout voir de maman, sauf ce qui fait qu’elle est maman… Sempiternelle antienne de la névrose et éternelle question, d’Œdipe jusqu’aux Damnés. Sur ce thème, vieux comme l’humanité (il s’agit même de ce qui la définit), Sébastien Thiéry ajoute une variation lourdaude. Jean-Louis ne sent plus son cœur. Il consulte son meilleur ami, vétérinaire (occasion subtile de suggérer qu’on n’est pas des bêtes, encore que…), sa femme (hystérique de Grand-Guignol qui aurait fait rendre son tablier à Charcot, et que Camille Rutherford interprète avec une crispation qui finit par être contagieuse), et un marabout qui n’a rien à envier aux pires caricatures racistes de l’ethnocentrisme bêta. Pour ne pas mourir, Jean-Louis va devoir photographier le sexe de sa mère.

Isabelle Sadoyan, rescapée lumineuse d’un spectacle bien terne

Isabelle Sadoyan interprète la mère. Excellente, comme d’habitude, la comédienne incarne une petite vieille tout en malice et en cruauté, qui n’hésite pas à asséner à Jean-Louis, qui a attendu quarante ans pour vérifier que sa mère ne l’aime pas, la vérité de sa naissance et sa bâtardise. Jean-Louis sait donc enfin d’où il vient et pourquoi il ne sait pas où il va. L’agitation continue avec laquelle Sébastien Thiéry l’incarne aurait peut-être constitué un indice suffisant pour un bon analyste, et le divan lui aurait alors épargné la catalepsie sur canapé. Les comédiens font ce qu’ils peuvent (et souvent beaucoup) pour servir ce texte, qui se réclame de l’absurde, alors qu’il n’est que platement extravagant, et drôle seulement en de rares répliques. Reste que ce spectacle, à la mise en scène uniquement rythmée par les entrées et les sorties, demeure faussement provocateur et lourdement vulgaire. Le Théâtre du Rond-Point a choisi de défendre toutes les manières de rire : force est d’admettre que celle-là n’est pas la plus subtile. 

Catherine Robert

A propos de l'événement

L’Origine du monde
du Mercredi 11 septembre 2013 au Samedi 2 novembre 2013
Théâtre du Rond-Point
2bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris
Du 11 septembre au 2 novembre 2013, à 20h30 ; le dimanche à 15h30 ; relâche le 1er novembre ; supplémentaire le 2 novembre à 17h30. Tél : 01 44 95 98 21. Durée : 1h10.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre