La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

L’Opéra de quat’sous de Kurt Weill

Shantala Shivalingappa et Sidi Larbi Cherkaoui « jouent » en scène toutes les variations de la rencontre.

Publié le 10 septembre 2011 - N° 189

Nouvelle production

Les metteur en scène Laurent Fréchuret et directeur musical Samuel Jean s’emparent du chef-d’œuvre de Weill et Brecht avec le projet « de jouer avec urgence une comédie pour résister par le plaisir ».

Après la production exceptionnelle du printemps dernier à la Comédie Française co-signée par Laurent Pelly et Bruno Fontaine, le Centre dramatique national de Sartrouville relève le défi de proposer une nouvelle production de L’Opéra de quat’sous. Laurent Fréchuret souligne l’urgence et l’actualité politique du chef-d’œuvre de Kurt Weill et Bertolt Brecht qu’il décrit comme « une comédie pour résister par le plaisir, démonter joyeusement, et en musique, l’absurdité d’un système et la potentielle cruauté humaine ». « Brecht nous invite à danser sur le volcan, et peut-être, après le spectacle, avec de l’ancien à faire du nouveau, échafauder un autre monde. Il y a dans l’œuvre brechtienne une insolence, une liberté, un sens de la contradiction, un refus des clichés, une jubilation, un humour corrosif, une révolte argumentée, qui invitent le spectateur à une véritable fête théâtrale de l’esprit et des sens » poursuit le metteur en scène qui cite aussi Beckett : « Quand on est dans la merde jusqu’au cou, il ne reste plus qu’à chanter ».

J. Lukas


Du 4 au 20 octobre au Théâtre de Sartrouville (78). Tél. 01 30 86 77 79. Voir aussi notre entretien avec Laurent Fréchuret dans la rubrique théâtre.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra