La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Letzlove – Portrait(s) Foucault

Letzlove – Portrait(s) Foucault - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon Off. La Manufacture
Maurin Olles dans Letzlove – Portrait(s) Foucault. Crédit : DR

La Manufacture / d’après Michel Foucault et Thierry Voeltzel / mes Pierre Maillet

Publié le 22 juin 2018 - N° 267

Pierre Maillet et Maurin Olles nous ramènent quarante ans en arrière, auprès de Michel Foucault et d’un jeune homme des années 1970. Ils donnent corps et voix à Letzlove – Portrait(s) Foucault : une mise en perspective des notions de liberté et d’engagement.

En 1978 parut, sous le titre Vingt ans et après (ouvrage aujourd’hui disponible aux Editions Verticales), un livre d’entretiens au sein duquel un inconnu de vingt ans, Thierry Voeltzel, répondait aux questions que lui posait un philosophe dont l’identité était gardée secrète. Ces questions visaient à éclairer l’existence d’un jeune homme de l’époque, ainsi qu’à décrypter le regard qu’il pouvait porter sur les mutations de son temps. L’intervieweur n’était autre que Michel Foucault. Et les sujets abordés allaient de la sexualité à la révolution, en passant par la famille, le travail, la musique, la politique, l’usage des drogues, les lectures, la religion… Dans Letzlove – Portrait(s) Foucault, création qui porte à la scène des extraits de ces échanges, le metteur en scène Pierre Maillet reproduit le principe d’anonymat institué par le livre en endossant le rôle de l’intervieweur depuis la régie, à l’abri des regards du public.

Une parole intime et libertaire

Ainsi seul sur scène, au sein d’un dispositif scénographique des plus dépouillés, le jeune comédien Maurin Olles incarne, lui, le personnage de Thierry Voeltzel. Face au public, il instaure avec les spectatrices et les spectateurs une relation de grande proximité. « Cette parole intime et libertaire, confie Pierre Maillet, fait écho à beaucoup de thématiques importantes. Il ne s’agit pas de tomber dans l’apologie ou la critique d’une époque révolue, mais plutôt de continuer de poser simplement, par le biais d’une attention particulière à la jeunesse et au dialogue intergénérationnel, la question de la liberté et de l’engagement. » Quarante ans plus tard, ce jeu de questions/réponses apparaît comme un précieux témoignage sur l’esprit des années 1970. Et dessine, en creux, le portrait de l’un des grands penseurs de la seconde moitié du XXème siècle.

 

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Letzlove – Portrait(s) Foucault
du Samedi 21 juillet 2018 au Jeudi 26 juillet 2018
Avignon Off. La Manufacture
2 rue des Ecoles, Avignon

à 23h05. Tél. : 04 90 85 12 71.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes