La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

L’Etabli

L’Etabli - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de l'Epée de bois
DR L’Etabli, par la compagnie du Berger.

d’après le texte de Robert Linhart / adaptation de Marie Laure Boggio et Olivier Mellor / mes Olivier Mellor

Olivier Mellor adapte pour la scène le texte de Robert Linhart, sociologue et militant établi à l’usine Citroën de Choisy dans la foulée de Mai 1968. Un éclairage fondamental sur la condition ouvrière et les relations hiérarchiques.

Cinquante ans après Mai 1968, quarante ans après la publication de L’Etabli du sociologue et militant Robert Linhart (Editions de Minuit), Olivier Mellor et les siens ont la bonne idée d’éclairer grâce à la scène ce texte essentiel qui rend compte des conditions de travail des ouvriers. Fondateur en 1967 de l’Union des Jeunesses Communistes Marxistes-Léninistes, Roger Linhart a décidé comme d’autres intellectuels de l’époque de se faire embaucher comme ouvrier, de s’établir au cœur du système pour mieux comprendre la réalité de la condition ouvrière et peut-être ainsi mieux servir les luttes sociales et la résistance aux injustices. Pendant environ un an, le sociologue a travaillé à l’usine Citroën de la Porte de Choisy. Dix ans plus tard, il a relaté son expérience, de son embauche à son licenciement juste avant l’été. Le « glissement glauque » des chaînes de montage, la dictature du temps et de la rentabilité, les humiliations, le racisme ordinaire, la répétition, la grisaille, l’exaltation de la grève, les attentes déçues : le parcours de l’écriture se confond avec celui des jours, lestés de fatigue et d’usure, parfois traversés de lueurs d’espoir. L’établi, c’est aussi celui soigneusement aménagé par Demarcy, fort de sa longue expérience. Son remplacement par un outil moderne fournit l’occasion d’humilier de manière odieuse le vieux retoucheur.

L’importance des petits gestes

La mise en scène illustre l’expérience de Robert Linhart en donnant corps et faisant vivre la chaîne de montage, avec ses bruits, ses cadences et ses rouages. Comme une bande-son, la musique jouée en direct accompagne et rehausse l’action. Narrateur devant un micro sur pied et établi dans l’usine, Robert (Aurélien Ambach-Albertini) est le passeur de cette histoire véridique, qui recèle aussi ses moments d’espoir et de partage avec les ouvriers algériens, yougoslaves, italiens, français : Mouloud, Primo, Ali, Sadok, Simon… L’organisation des débrayages au Café des Sports laisse place à la défaite, mais l’effort collectif s’est exprimé. A travers son choix, Olivier Mellor et ses neuf comédiens interrogent aussi notre actualité. Quelles différences et quelles similitudes entre hier et aujourd’hui ? Ecoute-t-on les ouvriers ? De quelle manière ? Sur notre petite planète, la Chine délocalise en Ethiopie dans de vastes usines toutes neuves : c’est dire si le souci des travailleurs a progressé…

Agnès Santi

A propos de l'événement

L’Etabli
du Jeudi 7 juin 2018 au Dimanche 1 juillet 2018
Théâtre de l'Epée de bois
Route du champ de Manoeuvre, Cartoucherie.

Du jeudi au samedi à 20h30, samedi et dimanche à 16h. Rens 0148083974.


Mots-clefs :, , ,

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction