La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Festival

Les tombées de la Nuit / Sons publics

Les tombées de la Nuit / Sons publics - Critique sortie Jazz / Musiques

Le bassiste Yvinek pour la création d’« Old Wine, New Bottle » présentée lors du festival « Les tombées de la Nuit / Sons publics », programmé du 3 au 8 juillet à Rennes.

Publié le 10 juin 2007

Un de nos festivals préférés : pour sa cinquième édition, le festival rennais se veut plus que jamais aventureux, populaire et décloisonné.

Une semaine de propositions artistiques partout dans la ville déclinée en une trentaine de spectacles marqués du sceau de l’aventure. Le TDN réaffirme avec force sa liberté d’inventer et ne s’embarrasse d’aucune doctrine artistique stricte, préférant le « mouvement » et la « gourmandise » de spectacles décalés au confort et à la lisibilité d’une programmation taillée « à angle droit ». À Rennes, les trois notions fortes du festival restent la dimension populaire des projets en prise directe avec le public et la ville, le caractère international de la politique d’invitation d’artistes de tous horizons, et le goût pour des spectacles adeptes de la marge. Fanfares, concerts, arts sonores, théâtre ouvert, installations, etc… Impossible de passer ici en revue l’ensemble des propositions. Contentons-nous de citer les cinq créations 2007, partie immergée de l’iceberg : le concert-voyage « Olmon e olva » aux accents pop-folk de Bertran Ôbrée, chanteur en langue Gallo (l’autre langue vernaculaire de Bretagne) ; la création du Rio Cinéma Orchestra du rennais Gil Rio, pour une exploration en images des BO des années 50-60 ; la création de « Pierre ? » du Théâtre de l’Arpenteur, spectacle-parcours dans la ville sur le thème de l’identité ; la « Visite du bout des planches » de Denis Tricot, plasticien, sculpteur et musicien-improvisateur sur d’étranges instruments de son invention ; une gigantesque installation-spectacle de Bambuco/Caracol, ville imaginaire en bambous géants au milieu de la ville ; et enfin, « Old Wine, New Bottle » du bassiste surdoué Yvinek, une relecture des standards de Broadway passés à la moulinette d’une conception musicale audacieuse s’appuyant sur les sonorités d’instruments insolites : Ondes Martenot, thérémine, Crystal Bachet…

A propos de l'événement

Îlle-et-Vilaine


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques