La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan

Le Printemps du Violon

Le Printemps du Violon - Critique sortie Classique / Opéra Paris divers lieux du 7ème arrondissement
Les violonistes Anton Martynov et Michaël Guttman, directeurs artistiques du festival Le Printemps du Violon.

Gros plan
PARIS / FESTIVAL

Troisième édition d’un jeune festival international et exigeant dédié au violon, parrainé par Martha Argerich et Ivry Gitlis.

Deux directeurs artistiques, tous deux violonistes de renom, Anton Martynov et Michaël Guttman, sont aux commandes de cette manifestation. Chaque année, elle débute le 21 mars, premier jour du printemps et date anniversaire de la naissance de Jean-Sébastien Bach. Cette nouvelle édition conserve son ancrage sur la rive gauche, dans le 7ème arrondissement de Paris, où elle poussera la porte de lieux prestigieux rarement ouverts à la musique : le Centre Culturel et Spirituel Orthodoxe Russe, la Salle Byzantine de l’Hôtel de Béhague, la Maison de l’Amérique latine, le Temple de Pentemont, le Centre Culturel d’Azerbaïdjan ou encore la Maison de la Chimie. « Le festival est parti d’un désir, celui de créer un évènement musical international et de grande ampleur, tout en restant dans le même esprit d’ouverture et de convivialité qui caractérise la Rive Gauche. La transmission de la musique est au cœur de notre projet, et nous entendons donner vie au violon à travers diverses interventions musicales et éducatives » expliquent les organisateurs.

La Russie à l’honneur

Sur le plan de la programmation, c’est la Russie qui est à l’honneur en cette édition 2018, après la Suisse l’an passé, avec pas moins de douze rendez-vous : concert, théâtre musical, spectacle jeune public ou promenade musicale. Parmi les temps forts, il faut citer d’abord  le récital « De Bach à nos jours » autour du violon épris de liberté d’Helena Winkelman et l’accordéon endiablé de Viviane Chassot (le 23 à 20h), la reprise du spectacle théâtral Confessions d’un violon de et par Audrey Guttman (le 24 à 18h), la soirée chambriste des solistes du légendaire orchestre du Théâtre Bolchoï dans des œuvres de Chostakovitch, Sviridov, Skorik, Tchaïkovski (le 24 à 20h), une carte blanche au violoniste français Philippe Graffin (le 27 à 20h), le concert-fleuve « La Follia du violon » décliné en trois duos violon-piano ou violon-guitare qui mettront à l’honneur le brio des deux directeurs artistiques aux tempéraments complémentaires, le très intérieur Anton Martynov et le flamboyant Michaël Guttman (le 28 à 20h), avant de retrouver le premier d’entre eux le lendemain associé au génial pianiste Nicholas Angelich dans des œuvres de Schumann, Franck, Brahms, Medtner et Kreisler (le 29 à 20h), et enfin son complice, au sein du Quatuor Guttman, associé au Trio du bandonéoniste Olivier Manoury dans un hommage au tango illustré par des œuvres de Piazzolla, Gardel et Pugliese (le 30 à 20h). Quels voyages !

 

Jean Lukas

A propos de l'événement

Le Printemps du Violon
du Mercredi 21 mars 2018 au Samedi 31 mars 2018
divers lieux du 7ème arrondissement
Paris 75007
Mots-clefs :

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction