La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Gros Plan / SAISON 2015 - 2016

Le lyrique côté fantaisie

Le lyrique côté fantaisie - Critique sortie Classique / Opéra
Les Pirates de Penzance de Gilbert & Sullivan traversent la Manche et débarquent à Caen. © Tristram Kenton

OPERETTES / OPERAS-BOUFFES / COMEDIES MUSICALES

Publié le 25 septembre 2015 - N° 236

Longtemps bannies des grands théâtres lyriques, opérettes et comédies musicales sont aujourd’hui considérées avec davantage de sérieux. Démonstration en quelques exemples tout au long de la saison.

Très engagée dans la réhabilitation de tout un répertoire, la compagnie Les Brigands, fondée en 2001, a remis au goût du jour opérettes et opéras-bouffes, alternant les ouvrages connus (telle cette Grande Duchesse savoureusement adaptée d’Offenbach) et d’autres bien moins fréquentés, comme l’opérette Ta Bouche de Maurice Yvain ou La Cour du roi Pétaud, opéra-bouffe oublié de Léo Delibes. Cette année, l’équipe dirigée par Christophe Grapperon s’attaque aux Chevaliers de la Table ronde, opéra-bouffe d’un maître du genre, Florimond Roger, dit Hervé. Cette nouvelle production du Palazzetto Bru-Zane, centre de musique romantique française de Venise, aura les honneurs cette saison de grandes scènes : le Grand Théâtre de Bordeaux (du 22 au 27 novembre), les opéras de Massy (5 décembre), Reims (11 décembre), Nantes (du 9 au 14 janvier), Angers (du 16 au 19 janvier), Rennes (du 18 au 22 mars)… À Tours, du 25 au 29 mars, l’Opéra propose une soirée en deux temps, avec La S.A.D.M.P. de Louis Beydts sur un livret de Sacha Guitry suivie de Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein. Mises en scène par Catherine Dune et dirigées par Jean-Yves Ossonce, ces deux œuvres auscultent les rapports hommes-femmes sous une forme légère, directe, pleine de verve et empruntant aux idiomes musicaux populaires.

 

Délices anglophones

 

On sait quel travail remarquable a mené Jean-Luc Choplin à la tête du Théâtre du Châtelet pour faire découvrir le répertoire du musical américain, jusqu’alors largement ignoré ou mésestimé. Après avoir programmé les ouvrages de Stephen Sondheim, Rodgers & Hammerstein ou encore une création scénique d’Un Américain à Paris de Gershwin encensée de part et d’autre de l’Atlantique, le Châtelet présente cette année une autre perle de Broadway avec Kiss me Kate de Cole Porter mis en scène par Lee Blakeley, à qui l’on doit ces dernières années A Little Night Music, Sweeney Todd, Into the woods ou The King and I. Le Théâtre de Caen s’est quant à lui laissé séduire par l’opéra comique britannique de l’époque victorienne, qui n’a jusqu’aujourd’hui guère passé la Manche. On pourra ainsi découvrir, les 24 et 25 octobre, une production des Pirates of Penzance du prolifique duo Gilbert & Sullivan venue de l’English National Opera, et dont la mise en scène est confiée à Mike Leigh.

J.-G. Lebrun

A propos de l'événement

Le lyrique côté fantaisie


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra