La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Lisa Wurmser

Le Duel d’Anton Tchekhov, mis en scène par Lisa Wurmser

Le Duel d’Anton Tchekhov, mis en scène par Lisa Wurmser - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Avignon Off. Le Petit Louvre. Chapelle des Templiers
La metteure en scène Lisa Wurmser. Crédit visuel : DR

Entretien
Lisa Wurmser
Le Petit Louvre / texte d’Anton Tchekhov / mes Lisa Wurmser

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

L’altérité, la réussite, la quête d’un idéal : Lisa Wurmser porte à la scène Le Duel, nouvelle au sein de laquelle Anton Tchekhov place face à face deux hommes que tout oppose…

Pouvez-vous nous présenter le cadre et les deux protagonistes principaux du Duel ?

Lisa Wurmser : Le Duel a été publié en 1891, sous forme de feuilleton, dans la revue russe Temps nouveaux. Tchekhov situe l’action sur un bord de mer du Caucase, lieu d’exil qui exacerbe les passions et sur lequel se projettent des utopies contradictoires. Cette histoire d’amour met en scène deux héros que tout oppose : Von Koren, un zoologue darwiniste, raide de certitudes, et Laïevski, un jeune homme indolent qui se laisse vivre.

Qu’est-ce qui a été déterminant dans votre envie de mettre en scène ce texte ?

L.W. : Dans cette nouvelle se croisent des thèmes essentiels pour moi : l’altérité, la réussite, la quête d’un idéal. Le Duel interroge, non sans ironie, les fondements de toute opposition idéologique. Tandis que la montée de l’extrême droite en Europe traduit la mise en cause de nos fragiles équilibres politiques, l’enquête que mène Tchekhov établit un cadre d’analyse actuel et stimulant. Von Koren incarne un scientifique positiviste qui prône une version radicale de la sélection naturelle : le bien supérieur est obtenu par la sélection d’individus capables de fonder une société idéale. Si un duel a bien lieu, toute sa subtilité est de ne pas se réduire à une confrontation violente. Il donne au contraire l’occasion aux adversaires de se rapprocher, de mettre en cause leurs systèmes de pensée respectifs. Tchekhov ne juge pas ses personnages. Il éclaire leurs existences, mélangeant le profond et l’insignifiant. Il montre avec humour comment ces êtres souvent velléitaires vivent leurs passions et leurs désillusions. De cet altruisme clairvoyant naît un théâtre actif et joyeux.

« Je cherche à créer un théâtre réactif au présent, joyeux et humain. »

A quel type de représentation souhaitez-vous donner corps à travers votre mise en scène ?

L.W. : Je cherche à créer un théâtre réactif au présent, joyeux et humain. Un théâtre qui parle d’aujourd’hui tout en se référant au passé. J’aime les textes à la fois profonds et simples, suffisamment généreux pour s’adresser à tous. Ma mise en scène vise à donner corps à une fable humaniste et drôle, sans imposer de conclusion morale. Car ici, aucune vérité ne triomphe, aucune théorie ne l’emporte. La vie finit par changer les êtres. Deux hommes destinés à se tuer se disent finalement adieu, de loin, sous une pluie fine dans laquelle se dissolvent leurs certitudes.

 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Le Duel d’Anton Tchekhov, mis en scène par Lisa Wurmser
du Vendredi 5 juillet 2019 au Dimanche 28 juillet 2019
Avignon Off. Le Petit Louvre. Chapelle des Templiers
29 rue Saint-Agricol

à 21h45. Relâche les 10 et 24 juillet. Tél. : 04 32 76 02 79.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes