La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien Sidi Larbi Cherkaoui

Le couple dans tous ses états

Le couple dans tous ses états - Critique sortie Danse Paris Grande Halle de la Villette
Crédit photo : Koen Broos Légende photo : Sidi Larbi Cherkaoui

Milonga / Parc de la Villette
Chorégraphie Sidi Larbi Cherkaoui

Publié le 24 octobre 2013 - N° 214

Inlassable nomade, Sidi Larbi Cherkaoui glane ses couleurs à travers le monde, qu’il recompose en une gestuelle singulière. Dans Milonga, le chorégraphe mêle en scène le tango argentin et la danse contemporaine pour revisiter la tradition en combinaisons inédites.

Le tango se glissait déjà dans plusieurs de vos pièces, depuis Rien de rien en 2000. Qu’est-ce qui vous séduit dans cette danse ?

Sidi Larbi Cherkoui : La communion des corps qui s’enlacent et s’embrassent, qui abandonnent leur poids au creux de l’autre, jusqu’à presque se fondre à l’intérieur de l’autre. Je retrouve dans ce dialogue organique une fusion que je travaille dans ma danse, très inspirée du contact-improvisation. J’y perçois également des éléments de mon langage, comme toucher, être touché, mais aussi la virtuosité, l’expression des sentiments, l’effacement de soi par rapport à l’autre. Concrètement, le tango suppose un partage du poids, donc de la responsabilité, et le dialogue muet entre l’un qui propose et l’autre qui répond. Il demande un engagement total envers le partenaire. Les danseurs construisent leur identité artistique en tant que couple. Ils s’acceptent comme couple, ce qui détonne à une époque où l’individualité prime dans les relations humaines et amoureuses. Personnellement, j’ai peiné à croire au couple. Cette création avec les danseurs de tango m’a permis de m’engager dans une profonde réflexion. Finalement, Milonga est une ode au couple !

Comment avez-vous travaillé sur le vocabulaire traditionnel du tango pour le décaler et le mêler à votre gestuelle, contemporaine ?

S. L. C. : J’ai d’abord essayé de comprendre physiquement la technique et la mécanique du tango, que je pratique depuis longtemps en amateur. Le déclic est venu lorsque j’ai compris comment la main guide le mouvement des pieds. Les dix danseurs du spectacle ont été mes professeurs durant trois ans et m’ont appris « leur » définition du tango. Ils ont des points communs bien sûr mais chacun lui donne un accent particulier car il y a autant de tangos que de danseurs ! Je les ai poussés à affirmer leur singularité et j’ai travaillé avec eux la gestuelle même du tango, en proposant par exemple une alternative pour l’exécution d’une figure, l’inversion d’une posture ou des combinaisons inédites. Ils connaissent également mon univers si bien que nous sommes allés à la rencontre les uns des autres et qu’il s’est produit une influence mutuelle. La distribution comprend aussi en contrepoint deux danseurs contemporains, qui se découvrent comme duo et se glissent dans cette constellation.

Le tango porte aussi une image très sexuée du couple et des genres. Comment maniez-vous ces clichés ?

S. L. C. : Le tango joue en effet sur des archétypes du féminin et du masculin, que chacun pousse dans une quête et une projection d’identité mais sans pour autant tomber dans une guerre des sexes. J’ai cherché à exacerber les clichés dans leur esthétique. Les femmes portent ainsi des vêtements qui valorisent leur sensualité, la scénographie est très colorée. Le tango évoque la relation de couple classique mais peut en suggérer toutes les variations pour l’inscrire dans notre époque. Le pas de deux se décline en rencontres éphémères, étreintes infinies, découvertes de l’autre ou conversations silencieuses, se transforme parfois en trio… Il se fait métaphore des relations humaines.

 

Entretien réalisé par Gwénola David

A propos de l'événement

Milonga
du Mercredi 27 novembre 2013 au Samedi 7 décembre 2013
Grande Halle de la Villette
Parc de la Villette, 75019 Paris
Du 27 novembre au 7 décembre 2013, à 20h, sauf jeudi à 19h30, relâche dimanche et lundi. Tél. : 01 40 03 75 75.
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse