La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, mise en scène d’Eric Ruf

La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, mise en scène d’Eric Ruf - Critique sortie Théâtre Paris Comédie-Française
© Vincent Pontet, coll. Comédie-Française La Vie de Galilée, dans une mise en scène d’Eric Ruf.

de Bertolt Brecht / mes et scénographie Eric Ruf

Publié le 2 septembre 2019 - N° 279

Vingt-neuf ans après la mise en scène d’Antoine Vitez, qui fut sa dernière création, Eric Ruf présente une nouvelle version de La Vie de Galilée sur le plateau de la Salle Richelieu. Un spectacle choral, de facture classique, qui offre un point de vue d’une grande clarté sur la pièce de Bertolt Brecht.

Longtemps, Eric Ruf est resté éloigné du théâtre de Bertolt Brecht, le considérant – à tort, avoue-t-il à présent – comme un théâtre didactique. C’est en cherchant un rôle pour Hervé Pierre (qu’il a une première fois mis en scène en 2012, dans Peer Gynt), que l’actuel administrateur général de la Comédie-Française a eu l’idée de créer La Vie de Galilée. Se plongeant dans la pièce, il déclare avoir été immédiatement conquis par l’intelligence du regard que porte Bertolt Brecht sur le savant italien (né à Pise en 1564, mort près de Florence en 1642). Un regard qui fait de Galilée non pas un être hiératique, fier de son savoir, un héros regardant le monde du haut de sa supériorité intellectuelle, mais un jouisseur, un homme de chair et de sang devant composer avec les contraintes et les compromissions de la société dans laquelle il vit. Cette société est régie par les lois de l’Eglise catholique, qui impose son dogme et ses prérogatives, au-delà même du champ religieux, dans toutes les sphères de l’existence et de la pensée. Cela en dépit du poids des évidences objectives, le Vatican n’hésitant pas à bafouer la réalité des faits scientifiques pour maintenir son pouvoir.

Le charme de l’artisanat

En 1600, Giordano Bruno en fit la funeste expérience. Après avoir prouvé et soutenu que la Terre, tournant autour du soleil, n’était pas le centre de l’univers, le dominicain philosophe périt brûlé vif sur un bûcher de l’Inquisition. Traversant plusieurs décennies de l’existence de Galilée, qui tentait lui aussi d’imposer la thèse de l’héliocentrisme, l’œuvre de Bertolt Brecht fait bien sûr le procès de l’obscurantisme religieux, mais va plus loin en éclairant les doutes et les questionnements d’un scientifique qui, au quotidien, cherche sa voie dans un monde ne se réduisant pas au seul domaine des idées. Eric Ruf donne corps à ce monde foisonnant du XVIIème siècle à travers une mise en scène et un univers esthétique d’un grand classicisme (les costumes sont de Christian Lacroix). Ce spectacle de troupe qui, loin de se focaliser sur le personnage de Galilée, crée une partition chorale, ne cherche ni à surprendre, ni à épater. Centrée sur la matière humaine que composent vingt-trois excellents interprètes (qui incarnent une quarantaine de personnages), cette version de La Vie de Galilée a le charme de l’artisanat. Concrète, fluide, équilibrée, elle nous guide pas à pas, sans accroc, au cœur d’une existence et d’une époque faites de dilemmes, de paradoxes et d’incertitudes.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, mise en scène d’Eric Ruf
du Lundi 30 septembre 2019 au Dimanche 19 janvier 2020
Comédie-Française
Place Colette, 75001 Paris

Salle Richelieu. En alternance. Matinées à 14h, soirées à 20h30. Durée de la représentation : 2h40 avec entracte. Tél. : 01 44 58 15 15. www.comedie-francaise.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre