La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Agenda

La Gonfle

La Gonfle - Critique sortie Avignon / 2010

Publié le 10 juillet 2008

« Affreux, sales et méchants », les personnages de La Gonfle animent une farce paysanne truculente, noire et cruelle où l’hydropisie se soigne à grands renforts de pompe à bestiaux…

Une langue inventée mâtinée de patois, riche en crases pétillantes et en ellipses audacieuses, des personnages hauts en couleurs parlant dru et franc : La Gonfle oscille entre la facétie grotesque et le plus réalistement terrifiant des tableaux de mœurs. Une vieille hydropique, « la Bique », menace de « passer » sans avoir dit à qui reviendra son magot sur lequel louchent Gustave, son neveu vétérinaire et Andoche, son domestique et amant, par ailleurs sacristain. Pendant que les deux coquins usent d’une pompe à bestiaux pour « dégonfler » la mourante, « la Nioule », bonniche engrossée par leurs soins, accouche dans l’étable… Pièce écrite en 1928 et créée seulement soixante ans plus tard, La Gonfle, rabelaisienne et jubilatoire, est une farce acérée où la grivoiserie, la hargne et la cocasserie font assaut de saillies pour dire la méchanceté et la drôlerie sinistre des hommes que guident le sexe, la ruse et la cupidité. Jouée par quatre comédiens, dont deux travestis, selon la volonté de Roger Martin du Gard, son auteur, cette pièce est pour Patrick Pelloquet, son metteur en scène, « une nouvelle étape sur les chemin de la comédie humaine » où la noirceur se rit du bon goût.
 
Catherine Robert


Avignon Off. La Gonfle, de Roger Martin du Gard ; mise en scène de Patrick Pelloquet. Du 7 au 27 juillet 2010 à 12h05 (relâche le 19 juillet). Grenier à sel, 2, rempart Saint-Lazare. Tél. : 04 90 27 09 11.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes