La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Kronos Quartet

Jean-Michel Ribes dénonce avec entrain et talent les travers de notre gouvernance politique hexagonale : un “opéra bouffe“ farcesque bien mené et bien interprété, où le rire résiste à ce qui chagrine.

Publié le 10 novembre 2010

Quatuor à cordes

Le retour du Quatuor de San Francisco.

Infatigable dans sa capacité à renouveler la forme du concert et rarement pris en défaut sur la pertinence de ses choix de répertoire, le Kronos Quartet poursuit sa route depuis 1973 avec une constance qui force l’admiration. Longtemps applaudi à Paris exclusivement sur la scène du Théâtre de la Ville, David Harrington et ses troupes réapparaissent aujourd’hui au Théâtre de Sartrouville, plus que jamais « cool et dérangeant » selon son credo. On le sait, le spectre musical du quartet de San Francisco est des plus large, riche de plus de 500 compositions « glanées » au fil de trente-cinq ans de carrière et de commandes. A découvrir ou redécouvrir à leur programme aujourd’hui : des œuvres de Raz Mesinai (Crossfader), Missy Mazzoli (Harp and Altar), JG Thirlwell (Eremikophobia), Thierry Pécou (nouvelle œuvre jouée en première mondiale), Terry Riley (Good Medicine from Salome Dances for Peace) et John Zorn (extraits de The Dead Man).

J-G. Lebrun


Mardi 16 novembre à 21 h au Théâtre de Sartrouville (78). Tél. 01 30 86 77 79

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra