La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Journées du théâtre autrichien à Paris, 28ème édition

Journées du théâtre autrichien à Paris, 28ème édition - Critique sortie Théâtre Paris Goethe-Institut
L’auteur autrichien Ferdinand Schmalz. Crédit : Privat

Goethe-Institut / Temps fort

Pour leur 28ème édition, les Journées du théâtre autrichien à Paris mettent à l’honneur l’écriture de Magdalena Schrefel et de Ferdinand Schmalz. Au Goethe-Institut.

Nées en 1986, à l’initiative du traducteur et metteur en scène Heinz Schwarzinger, les Journées du théâtre autrichien à Paris (tout d’abord imaginées dans un format plus vaste et intitulées Semaines du théâtre autrichien à Paris) se sont données pour mission de révéler aux publics français de grands dramaturges autrichiens méconnus. Après une période d’une quinzaine d’années dédiée aux auteurs classiques des XIXème et XXème siècles, ce sont des écrivaines et écrivains contemporains émergents qui bénéficient, depuis le début des années 2000, de la mise en lumière que représente ce rendez-vous annuel des écritures théâtrales. Du 4 au 6 février, la 28ème édition des Journées du théâtre autrichien à Paris présentera ainsi des textes de deux jeunes dramaturges : Ferdinand Schmalz et Magda Schrefel.

Trois lectures-spectacles

Déjà mis à l’honneur en 2017 avec viande en boîte et en 2018 avec résistance thermale, Ferdinand Schmalz (né en 1985) sera de nouveau présent cette année au Goethe-Institut avec à l’exemple du beurre (le 4 février) et le croque-cœurs (le 6 février), deux œuvres venant compléter la trilogie alimentaire dont viande en boîte constitue le deuxième volet. « Il est pour moi l’un des grands talents de la littérature et du théâtre autrichiens contemporains », disait Heinz Schwarzinger à propos de ce dramaturge, il y a un an, dans nos colonnes*. Parallèlement aux lectures-spectacles élaborées à partir de ces deux œuvres loufoques et corrosives, les comédiennes et comédiens Dominique Boissel, Arnaud Carbonnier, Delphine Chuillot, Catherine Dewitt, Thierry Pietra et Pierre-Benoist Varoclier donneront à entendre Le Repli du paysage, de Magda Schrefel (née en 1984), jeune auteure qui explore, dans ce texte, « l’interaction des paysages, de l’homme et [d’une] machine devenue incontrôlable ».

* La Terrasse n° 261, janvier 2018.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Journées du théâtre autrichien à Paris, 28ème édition
du Lundi 4 février 2019 au Mercredi 6 février 2019
Goethe-Institut
17 avenue d’Iéna, 75116 Paris

à 20h. Entrée libre dans la mesure des places disponibles. Réservation conseillée au 01 44 43 92 30. Renseignements : INTERSCÈNES, 09 54 12 59 00, schwarzinger.heinz@gmail.com.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre