La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Classique / Opéra - Agenda

Joshua Weilerstein puis Case Sclaglione à la tête de l’Orchestre national d’Île-de-France

Joshua Weilerstein puis Case Sclaglione à la tête de l’Orchestre national d’Île-de-France - Critique sortie Classique / Opéra Paris
Case Scaglione, nouveau directeur de l’Orchestre National d’Ile-de-France. © Sonja Werner

SYMPHONIQUE / PHILHARMONIE DE PARIS

Publié le 25 novembre 2019 - N° 282

Deux jeunes chefs américains, la trentaine fraichement sonnée, se succèdent à la tête de l’orchestre national d’Île-de France.

Le premier, Joshua Weilerstein, nous arrive de Suisse où il assume depuis 2015 la direction artistique de l’Orchestre de chambre de Lausanne (un poste qu’il quittera en juin 2021). Il dirige un programme haut en couleurs et contrastes, sous influence anglaise, partagé entre les Four Sea Interludes de Britten, le Concerto pour clarinette de Mozart (avec Paul Meyer en soliste), le Cantus in Memory of Benjamin Britten d’Arvo Pärt et les Variations Enigma d’Elgar (le 22/12 à 16h30). Le deuxième jeune chef à se hisser sur le podium de la formation francilienne n’est autre que son nouveau directeur musical, Case Scaglione, qui vient de commencer son mandat. Il défend son deuxième programme de la saison en choisissant d’éclairer sous le titre « Félicité » le visage heureux d’un compositeur dont on retient souvent avant tout le caractère ténébreux. Beethoven sera mis à l’honneur avec deux de ses plus rayonnantes partitions, composées l’une et l’autre en 1806, dans une période (entre 1804 et 1808) particulièrement fertile et paisible de son existence : la Symphonie n° 4 et le Concerto pour piano n°4 servi en soliste par le jeune pianiste italien Federico Colli.  Le chef texan s’est senti lié à l’Orchestre National d’Ile-de-France par un feeling réciproque immédiat :  « Ce qui me passionne et m’impressionne le plus, c’est de savoir à quel point nous nous sommes sentis proches dès le départ. Et ce qui nous a fait tomber amoureux est toujours là : un désir sincère de grandir, d’apprendre et de jouer ensemble. En s’appuyant sur ces bases, il n’y a rien que nous ne puissions, comme famille musicale, atteindre ensemble » nous confiait récemment Case Sclaglione…

Jean Lukas

A propos de l'événement

Joshua Weilerstein puis Case Sclaglione à la tête de l’Orchestre national d’Île-de-France


Joshua Weilerstein :


Philharmonie de Paris, 221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris. Dimanche 22 décembre à 16h30. Tél. : 01 44 84 44 84.  Et aussi le 13/12 au Vésinet (78) et le 19 à Villepinte (93).


 


Case Scaglione :


Philharmonie de Paris, 221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris.  Vendredi 10 janvier à 20h30. Tél. : 01 44 84 44 84. Et aussi du 11 au 19 janvier en tournée en Ile-de-France.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra