La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Propos recueillis

Jean-Marc Foltz signe « Wild Beasts » inspiré par les photos de Nicolas Bruant, en quartet avec Philippe Mouratoglou (guitares), Sébastien Boisseau (contrebasse) et Christophe Marguet (batterie)

Jean-Marc Foltz signe « Wild Beasts » inspiré par les photos de Nicolas Bruant, en quartet avec Philippe Mouratoglou (guitares), Sébastien Boisseau (contrebasse) et Christophe Marguet (batterie) - Critique sortie Jazz / Musiques Paris Sunset-Sunside
Jean-Marc Foltz signe « Wild Beasts » sur le label Vision Fugitive qu’il a créé avec le guitariste Philippe Mouratoglou, mais aussi Sébastien Boisseau (contrebasse) et Christophe Marguet (batterie).

SUNSET-SUNSIDE / JAZZ

Publié le 18 février 2020 - N° 285

Dans « Wild Beasts », le deuxième opus de ce quartet où il est associé à Philippe Mouratoglou (guitares), Sébastien Boisseau (contrebasse) et Christophe Marguet (batterie), le clarinettiste Jean-Marc Foltz se laisse inspirer par les photographies d’animaux sauvages de Nicolas Bruant. Une méditation musicale « pour éprouver la beauté et la puissance des choses ». Un monde sonore où l’essence du monde sauvage conduit à l’humanisme. 

« J’ai rencontré Nicolas Bruant il y a quelques années déjà. Depuis, ses photos africaines habitent mon espace de travail et la force brute qui s’en dégage m’a simplement poussé un jour à en imaginer la musique et à l’écrire. Cette période de ma vie coïncide avec des recherches sur les animaux totems dans les chamanismes indigènes et avec le sentiment d’un impérieux besoin de revenir à la source.

A l’écoute du monde sauvage

Je me perds dans la nature et cherche à retrouver le sens profond de « l’écoute » : observer, en silence, pour éprouver la beauté et la puissance des choses. Ma musique vient de là. Je ne suis jamais allé en Afrique, mais les photos de Bruant ont constitué un téléobjectif. Elles m’ont emmené au plus près du sauvage dans son élément, sans intrusion. Pour capter son essence. C’est ce souffle fauve qui traverse ces compositions… et mes clarinettes ! Car je ne veux pas oublier que mon instrument fut d’abord là-bas, quelque part, au Mozambique, la branche d’un bel arbre vivant et j’aime à penser que souffler dans une clarinette c’est se connecter à une mémoire en donnant une seconde vie à ce bout de bois qui a tes tas d’histoires à raconter. En filigrane ce répertoire rend hommage à d’autres racines africaines, celles du jazz, bien entendu ».

 

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

 

A propos de l'événement

Jean-Marc Foltz signe en quartet « Wild Beasts »
du Jeudi 5 mars 2020 au Jeudi 5 mars 2020
Sunset-Sunside
60 rue des Lombards, 75001 Paris

Jeudi 5 mars à 20h30.


Tél. 01 40 26 46 60. Places : 20 €.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques