La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Incorporer ce qui reste

Incorporer ce qui reste - Critique sortie Danse
Légende photo : (Crédit Alvès) : Olga de Soto joue avec formes et couleurs au centre Georges Pompidou

Publié le 10 mars 2009

Olga de Soto s’amuse d’une suite de solos qui n’en sont pas, mettant l’expérience plastique, sensorielle et chorégraphique au même niveau.

Projet au long cours, qui s’alimente d’année en année depuis 2004, Incorporer ce qui reste ici au cœur rassemble quatre interprètes et différents objets plastiques, pour une expérience traversée par chaque danseur et prompte ensuite à nourrir la suivante. Les danseurs, vêtus d’un « bleu de travail » (jogging-sweat, ou combinaison), sont mis en scène dans ce que la chorégraphe appelle des « solos accompagnés » : en réalité, même si un interprète s’érige comme figure centrale d’une séquence, la présence et les actions de ses collègues n’ont rien d’anodin. Ainsi, Sylvain Prunenec débute par une expérimentation très intérieure, vite troublée par Olga, l’eau et ses ballons transparents. C’est là que le jeu commence, et qui va résonner dans les prochains solos. Des cubes transparents, de la peinture, un tapis rouge, autant de terrains de travail et de récréation pour cette œuvre chorégraphique autant conceptuelle que plastique et sensible.

N. Yokel


Incorporer ce qui reste ici au cœur d’Olga de Soto, du 11 au 13 mars à 20h30, au Centre Georges Pompidou, place Beaubourg, 75004 Paris. Tel : 01 44 78 12 33.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse