La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Impatience, festival du théâtre émergent

Impatience, festival du théâtre émergent - Critique sortie Théâtre Paris Le Centquatre
Crédit photo : PeplegPhotographie.com Légende photo : La compagnie Moebius dresse le portrait de sa génération dans Lambλ.

Théâtre du Rond-Point / Le centquatre

Publié le 20 avril 2013 - N° 209

Le journal Télérama, le Théâtre du Rond-Point, le CentQuatre et ARCADI s’associent pour une nouvelle édition du festival Impatience, initié par Olivier Py quand il était à la tête de l’Odéon. Honneur à l’émergence !

Comme le disait Olivier Py à propos d’Impatience, dans un entretien accordé à La Terrasse lors de la création de ce festival en 2009 : « Il faut croire à la jeunesse. On peut la défigurer mais on ne peut pas l’empêcher de désirer : les pères n’empêcheront pas les fils de gagner leur place. » Cette année, Impatience émigre au Rond-Point et au CentQuatre, et élargit son soutien à la jeune création. Pour cette nouvelle mouture, en plus des repérages habituels effectués par les organisateurs, un appel à projet a été ouvert à toutes les compagnies professionnelles. Deux prix seront décernés à l’issue du festival : le prix du public et le Prix Impatience 2013, décerné par un jury de professionnels, qui assurera au spectacle primé une diffusion au Théâtre du Rond-Point, au CentQuatre, au Théâtre Louis-Aragon de Tremblay-en-France et à L’apostrophe – Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise. 

Deux prix et six candidats

Six spectacles concourent aux deux prix. Jonathan Châtel met en scène Petit Eyolf, d’Ibsen, où, autour de la mort de l’enfant de la maison, se déchirent trois adultes pris dans les rets de la responsabilité. Laurent Bazin s’empare, dans Bad little bubble B., de l’univers standardisé du sexe manufacturé, entre pornographie low cost et dévotion à Jérôme Bosch. Pierre-Marie Baudoin met en scène Fritz Bauer (dans le système judiciaire allemand d’après-guerre, je vivais comme en exil), variation autour de L’Instruction, de Peter Weiss. Thomas Depryck et Antoine Laubin présentent Dehors, et questionnent le scandale quotidien de la vie dans la rue et les échecs du vivre-ensemble. Vincent Thomasset, avec Bodies in the cellar, réécrit pour la scène le film de Capra, Arsenic et vieilles dentelles, lui-même adapté d’une pièce de Joseph Kesselring. Enfin, la compagnie Moebius poursuit sa réflexion sur sa propre génération, dressant le portrait de sa normalité malade dans Lambλ (si quelqu’un aime le monde).

Catherine Robert

A propos de l'événement

Impatience, festival du théâtre émergent
du Vendredi 24 mai 2013 au Dimanche 2 juin 2013
Le Centquatre
104, rue Curial 75019 Paris
Théâtre du Rond-Point, 2bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris. Tél. : 01 44 95 98 21.  Le CentQuatre, 104, rue d’Aubervilliers, 75019 Paris. Tél. : 01 53 35 50 00. Du 24 mai au 2 juin 2013. Lieux et horaires des représentations sur le site du festival : www.festivalimpatience.fr
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre