Avignon - Agenda

Ici-bas

Camille, l’une des quinze interprètes à chanter Fauré dans Ici-bas dans la Cour d’honneur du Palais des Papes.

Cour d'honneur / musique et poésie / Sonia Bester et Olivier Mellano

Quinze interprètes, de Judith Chemla à John Greaves en passant par Philippe Katerine ou Camille, s’emparent des mélodies de Fauré dans de nouveaux arrangements.

C’est, comme l’an passé, sur un point d’orgue musical et dans la Cour d’honneur que se refermera cette édition du Festival d’Avignon. Et, comme l’an passé où Angélique Kidjo et Isaach de Bankolé s’emparaient dans Femme Noire des textes de Léopold Sédar Senghor, la poésie sera au rendez-vous. Il s’agit cette fois de celle des plus grands auteurs français – Verlaine, Théophile Gautier, et d’autres moins célèbres… -, que le compositeur Gabriel Fauré (1845-1924) a capturée en orfèvre dans cette forme si spécifique de la mélodie française où il excella. Mais le projet artistique de ce spectacle n’est pas – on s’en doute – celui d’un traditionnel récital voix-piano. Sonia Bester et le guitariste Olivier Mellano, les deux concepteurs d’Ici-Bas, ont eu l’idée de chercher à renouveler les possibilités expressives de ces mélodies en confiant leur interprétation à des chanteurs non pas de la scène classique mais de celle des musiques actuelles, accompagnés par les arrangements de BAUM écrits pour le piano de Simon Dalmais, le violon de Anne Gouverneur, le violoncelle de Maëva Le Berre et la guitare de Mellano. Joué début juillet dans une formule moins étoffée aux Traversées de Noirlac, Ici-Bas s’épanouira dans le cadre majestueux du Palais des Papes autour d’un casting mirobolant réunissant Dominique A, Jeanne Added, Camille, Elise Caron, Judith Chemla, Hugh Coltman, John Greaves, Piers Faccini, Camélia Jordana, Philippe Katerine, Kyrie Kristmanson, JP Nataf, Sandra Nkaké, Himiko Paganotti, Rosemary Standley. Faire revivre dans ce contexte monumental ces bijoux sonores, fragiles et intimistes, conçus pour les proportions d’un salon autour du dialogue ténu et organique d’une voix et d’un piano, relève d’un véritable défi musical, scénique et technique (la qualité de la sonorisation sera cruciale). C’est ce qui fait le sel de cette expérience musicale dont on peut tout attendre, du désastre au merveilleux. De combien de spectacles peut-on en dire autant ? Immanquable.

 

Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Ici-bas
du Mardi 24 juillet 2018 au Mardi 24 juillet 2018

Festival d’Avignon. Cour d'honneur du Palais des papes

à 22h. Tél. 04 90 14 14 14.


Mots-clefs :, , ,

A lire aussi sur La Terrasse

Avignon / 2018 - Agenda

Faust

À la tête du Collectif 8 avec Paulo Correia, [...]

Faust : En savoir plus
Avignon / 2018 - Agenda

Jamais Jamais !

Inspirée de l’œuvre féérique de James Matthew [...]

Jamais Jamais ! : En savoir plus
Avignon / 2018 - Gros Plan

Merci, Pardon

Quelle humilité dans ce titre ! Boris Couty [...]

Merci, Pardon : En savoir plus

Recevez le meilleur
du spectacle vivant

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter pour recevoir chaque semaine dans votre boîte email le meilleur du spectacle vivant : critique, agenda, dossier, entretien, Théâtre, Danse, Musiques... séléctionné par la rédaction