La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

SHALL WE DANCE?

Un travail ancré dans un territoire

Un travail ancré dans un territoire - Critique sortie Danse
Credit : Benjamin Sylvestre Légende : Héla Fattoumi et Eric Lamoureux, extrait du film « La Madâ’a ». Images Benjamin Silvestre, chorégraphie Héla Fattoumi et Éric Lamoureux.

Entretien / Héla Fattoumi et Eric Lamoureux

Publié le 27 février 2016

Héla Fattoumi et Eric Lamoureux viennent d’être nommés au CCN de Belfort après être restés douze ans au CCN de Caen. L’occasion d’examiner avec eux leur projet de CCN 3ème génération autour d’un concept dynamique, qui évoque la circulation des projets.

Héla Fattoumi : Nous avons tenu, en partant de Caen, à faire une passation réussie avec Alban Richard. Nous sommes arrivés à Belfort en juillet et nous avons lancé tout de suite VIADANSE. C’est ainsi que nous avons renommé le CCN, car avec la grande région, on finissait par avoir un acronyme incompréhensible : CCNBFCB (CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort). C’est une façon de nous approprier cette institution, et c’est se donner la chance de dépasser le problème du seuil pour le public.

Eric Lamoureux : C’est un lieu magnifique, pensé pour la création, avec un studio et une vraie cage de scène.

Héla Fattoumi : Mais nous n’avons pas de mission de programmation, et encore moins de budget pour ça.

Eric Lamoureux : Ce projet est vraiment né de la géographie : la trouée de Belfort. Et c’est vrai, c’est un lieu de passage. D’où le mot VIA : passage, partage, traversée. À partir de là, nous avons décliné des visées qui s’imbriquent entre elles. Comme VIAREZO soit la construction d’un réseau de production et d’accompagnement d’artistes.

Héla Fattoumi : Ici, nous sommes en lien avec de nombreuses scènes qui s’engagent pour la danse, situées à une ou deux heures du CCN : Les CDC de Dijon et Pôle Sud à Strasbourg, L’Espace des Arts de Chalon-sur-Saône, la Scène Nationale de Besançon, La Filature de Mulhouse, la Scène du Jura. Nous essayons de choisir les chorégraphes en accueil-studio avec eux.

« Un territoire européen et dynamique, où les gens savent travailler ensemble ». Eric Lamoureux

« Les artistes répètent chez nous et sont diffusés sur l’une des scènes nationales ». Héla Fattoumi 

Eric Lamoureux : Et sur la métropole, MA Scène nationale de Montbéliard, et Le Granit à Belfort avec lequel nous continuons un projet croisé intitulé LEST (laboratoire Européen Spectacle vivant et Transmédia). De plus, Belfort est un territoire voisin de l’Allemagne et la Suisse et nous comptons développer des échanges transfrontaliers. On quitte une Normandie baroque et bourgeoise pour un territoire européen et dynamique, où les gens savent travailler ensemble.

Héla Fattoumi : Nous opérons beaucoup de croisements. Les artistes répètent chez nous et sont diffusés sur l’une des scènes nationales, ce qui évite au public la frustration de voir les artistes en répétition ou en atelier et jamais en spectacle. C’est une multiplication des chemins vers la danse.

Eric Lamoureux : Un des axes fort de notre projet est d’associer un artiste sur trois ans. Nous avons choisi la Compagnie Chatha, Hafiz Dhaou et Aïcha M’barek, si toutefois les mesures annoncées par le ministère de la Culture restent d’actualité, tout comme l’enveloppe supplémentaire pour les accueils-studios.

Héla Fattoumi : Nous avons plein d’idées, de l’ambition, de l’audace et dix ans d’expérience. Nous souhaitons monter un festival « Frimats », développer des surprises chorégraphiques nommées VIACYCLE sur les voies vertes de la région, un VIACLIP avec le Centre des musiques actuelles… À nous d’en trouver les moyens.

 

Propos recueillis par Agnès Izrine

 

CCN de Franche-Comté à Belfort / Viadanse, 3, avenue de l’Espérance, 90 000 Belfort. Tél. : 03 84 58 44 88. viadanse.com

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse