La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La musique contemporaine dans tous ses états

NOUVELLE(S) DIRECTION(S)

NOUVELLE(S) DIRECTION(S) - Critique sortie
légende: L’Ensemble intercontemporain réunit compositeurs d’hier et d’aujourd’hui. Crédit : Luc Hossepied.

TURBULENCES / CITE DE LA MUSIQUE

Publié le 14 novembre 2013

Un week-end de créations dont Matthias Pintscher assure la direction. 

Pour ce deuxième week-end du cycle « Turbulences », c’est le compositeur et chef d’orchestre Matthias Pintscher qui joue au maître de cérémonie. Le musicien allemand vient tout juste de succéder à Susanna Mälkki à la tête de l’EIC. Cette session intitulée « Nouvelle(s) direction(s) » propose des rencontres inédites entre compositeurs d’hier et d’aujourd’hui. En ouverture du week-end, le public découvre ainsi un Voyage d’Hiver de Schubert complètement revisité : entre chaque lied se glissent des Interstices de Mark André.

Du baroque au contemporain

La mise en scène est confiée au génial Johan Simons, dans un décor de Michael Borreamans. Outre les solistes de l’Ensemble intercontemporain, on retrouve sur scène le baryton Georg Nigl et le pianofortiste Andreas Staier. Autre temps fort du week-end : le Grand Soir, qui confronte des grandes pages de l’époque baroque, romantique et moderne, de Gabrieli à Stravinsky, à des monuments incontournables de la musique contemporaine (Webern, Scelsi, Kagel, Cage, Ives…), sans oublier des œuvre de Pintscher lui-même. Le week-end s’achève par une après-midi « de Mozart à Rihm « .

 

A. Pecqueur

 

Cité de la Musique, 221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris. Du vendredi 7 au dimanche 9 février.

Tel. 01 44 84 44 84.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant