La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La musique contemporaine dans tous ses états

Festival Manifeste

Le festival organisé par l’Ircam fait la part belle à l’électronique et à la voix.

MANIFESTE/ PARIS

Publié le 14 novembre 2013

Le festival organisé par l’Ircam fait la part belle à l’électronique et à la voix.

Résolument pluridisciplinaire, le festival Manifeste s’ouvre avec un chef-d’œuvre du 7ème art : L’Aurore de Murnau, film muet sur lequel le Quatuor Sine Nomine et David Moss interprètent une musique d’Helmut Oehring. Tout au long de cette édition, l’accent est mis sur des projets mêlant électronique et voix. On peut citer Luna Park de Georges Aperghis, ou encore Registre des Lumières du toujours inspiré Raphaël Cendo. La création tient une part centrale au sein de la programmation, avec Quid sit musicus de Philippe Leroux, une pièce pour électronique et vidéo intitulée Fundamental Forces de Robert Henke ou encore la dernière partition de Michaël Levinas créée par le compositeur lui-même au piano. Autre temps fort côté danse : la création du chorégraphe Yuval Pick sur une musique d’Ashley Fure. Le festival n’oublie pas non plus les grands noms de la deuxième moitié du XXème siècle comme Xenakis (Tetras) ou Messiaen (Visions de l’Amen). ManiFeste, c’est enfin une académie réunissant des figures majeures de la création contemporaine, reprenant ainsi le principe du Centre Acanthes. Cette année, les stagiaires pourront se perfectionner auprès de Georges Aperghis, Peter Eötvös, Robert Henke et Matthias Pintscher.

 

A.Pecqueur

 

Festival Manifeste. Du 11 juin au 10 juillet. Tél. 01 44 78 48 43.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant