La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Le cirque tous azimuts !

CIRCa, 33ème Festival du Cirque actuel

CIRCa, 33ème Festival du Cirque actuel - Critique sortie  Auch
© Philippe Laurençon Chimaera de Jani Nuutinen et Julia Christ

Région / Auch / Festival CIRCa
Gros plan

Publié le 3 octobre 2020

Avec une édition repensée en fonction des contraintes actuelles, le festival CIRCa poursuit pour la 33ème année son bel objectif : célébrer les arts de la piste dans leur diversité, dans leurs audaces.

Bien que professionnels du risque, du déséquilibre, les circassiens sont particulièrement affectés par la crise sanitaire actuelle. Après une saison estivale quasi blanche, la tenue cette année du festival CIRCa à Auch est un symbole fort pour l’ensemble de la profession : événement majeur dans le paysage circassien national et européen, il dit la possibilité de monter de nouveau des chapiteaux, de se rassembler autour d’une piste. Du 16 au 25 octobre 2020, la 33ème édition de ce rendez-vous de tous les cirques témoigne avec 27 spectacles et 70 représentations de l’inventivité, de la vitalité envers et contre tout d’un champ artistique en dialogue fertile avec de nombreuses autres disciplines. Comme chaque année, CIRCa se place au carrefour du spectacle et de la pédagogie. Si l’équipe du festival déplore l’annulation des Rencontres Nationales des écoles de cirque et du projet Circle, elle a la joie d’accueillir deux Labos Cirque et une formation d’animateurs de la Fédération Française des Écoles de Cirque ainsi qu’une série de vidéos sur le thème « espace restreint / espace illimité » réalisées à la demande de la Fedec par diverses écoles européennes. À CIRCa, les jeunes pousses du cirque sont bien là. Aux côtés d’artistes confirmés.

L’instabilité en question

Avec leur agrès et leur langage personnels, les circassiens de cette « édition singulière et solidaire » négocient tous avec l’instabilité. Ils peuvent en cela nous aider à penser l’époque. Fidèle au festival CIRCa, le clown Nikolaus y crée par exemple Presque parfait (16-17 octobre), où il part à ses risques et périls en quête d’un bonbon interdit. Dans Chimaera (17-18 octobre), Jani Nuutinen et Julia Christ sont deux créatures chimériques qui tentent d’habiter un espace tourmenté par des forces telluriques. Quant à la Cie Bivouac, c’est au cœur de l’imaginaire quantique qu’elle perd et retrouve pied dans Perceptions (18-19 octobre). Le Cirque Pardi ! nous propose quant à lui dans Low Cost Paradise (18-22 octobre) un « hommage à la confusion » sous la forme d’une danse « jusqu’à la fin ». Raphaëlle Boitel bouscule le mythe d’Orphée et d’Eurydice dans Un contre Un (17-18 octobre), tandis que Kurz Davor nous mène avec K (13-25 octobre) parmi des créatures en marge, cassées, qui cherchent à reprendre possession d’elles-mêmes. Citons encore Les hauts Plateaux (23-25 octobre) de Mathurin Bolze, où une scénographie en constante évolution invite à « la réinvention collective de notre monde de demain ».

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

CIRCa, 33ème Festival du Cirque actuel
du Vendredi 16 octobre 2020 au Dimanche 25 octobre 2020

Allée des arts, 32000 Auch

Tél. : 05 62 61 65 00. www.circa.auch.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant