La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La saison classique en France

Amel Brahim Djelloul : des deux côtés de la Méditerranée

Amel Brahim Djelloul : des deux côtés de la Méditerranée - Critique sortie

Publié le 2 octobre 2009

Rares sont les  chanteurs qui commencent leurs études à Alger et les achèvent au Conservatoire National Supérieur de Musique de […]

Rares sont les  chanteurs qui commencent leurs études à Alger et les achèvent au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. C’est le cas de la soprano Amel Brahim Djelloul qui, pour ses premiers pas à l’Opéra de Paris, chante cette saison dans Mireille de Gounod. Et si elle a enregistré un disque avec William Christie et les Arts florissants, elle n’oublie pas les mélodies de son pays. Son dernier album, « souvenirs d’Al Andalous » (édité chez Ame Son) est consacré aux musiques du Maghreb et des pays méditerranéens. On la retrouvera cet hiver au Théâtre des Champs Elysées dans Falstaff de Verdi, aux côtés de l’Orchestre national de France que dirigera Daniele Gatti.
 
Du 24 février au 2 mars au Théâtre des Champs-Elysées.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant