La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La musique contemporaine dans tous ses états

6e Biennale de quatuors à cordes

6e Biennale de quatuors à cordes - Critique sortie
Légende : Le Quatuor Arditti, champion de la création contemporaine. © Astrid Karger

Musique de chambre / Cité de la musique

Publié le 14 novembre 2013

Cette nouvelle édition de la biennale de la Cité de la musique revient sur des œuvres de Mozart, et fait découvrir aussi une dizaine de partitions nouvelles.

Les capacités expressives de ces quatre instruments réunis (deux violons, un alto, un violoncelle) demeurent inépuisables. Mieux encore, cette forme se prête toujours aujourd’hui aux expériences des compositeurs en quête de musiques nouvelles. L’Ircam devait ainsi créer avec le Quatuor Béla une nouvelle œuvre du jeune compositeur Luis Fernando Rizo-Salom, décédé l’été dernier ; en hommage, ils interpréteront le 18 janvier une œuvre pionnière, Spirali (1988) de Marco Stroppa. Philippe Manoury (né en 1952) revient aujourd’hui au quatuor seul (Mélancolia, le 21 janvier) et retrouve le Quatuor Arditti. Cette formation spécialisée dans la création depuis près de quarante ans, donne (le 24 janvier) des créations de Roger Reynolds (né en 1934), Georg Friedrich Haas (né en 1953) et Hilda Paredes (née en 1957), ainsi que, le 21, la première française du très attendu Hinterland pour quatuor et orchestre de Pascal Dusapin (né en 1955). Parmi les autres ensembles,  les quatuors Voce, Kuss et Signum donneront des créations, respectivement de Bruno Mantovani (né en 1974), Oliver Schneller (né en 1966) et Jörg Widmann (né en 1973).

 

J.-G. Lebrun

 

Cité de la musique. 221 avenue Jean Jaurès, 75019 Paris. Du 18 au 26 janvier. Tél. 01 44 84 44 84.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant