La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

La musique contemporaine dans tous ses états

Grand Prix lycéen des compositeurs

Grand Prix lycéen des compositeurs - Critique sortie
Légende : Kaija Saariaho, lauréate du Grand Prix lycéen des compositeurs en 2013, sera présente cette année avec une nouvelle œuvre. © Yannick Coupannec

Créations / Théâtre du Châtelet

Publié le 14 novembre 2013

Les élèves de lycée participant au Grand Prix lycéen des compositeurs désignent leur lauréat le 7 avril 2014. La journée se conclut en musique avec deux créations pour orchestre.

Chaque année depuis 2000, le Grand Prix, créé à l’initiative du journal La Lettre du musicien et organisé par l’association Musique nouvelle en liberté, permet à des lycéens d’écouter la musique de leur temps, d’en discuter en classe et avec les compositeurs, puis de distinguer une œuvre. Musique de chambre, pièces symphoniques, œuvres avec ou sans électronique : l’éventail des effectifs est vaste, comme l’est le panel esthétique. L’an dernier, la Finlandaise Kaija Saariaho a reçu le prix pour ses Leino Songs (CD paru chez Ondine), un prix associé à une commande passée par Musique nouvelle en liberté et qui sera créée le 7 avril par l’Orchestre Lamoureux.

Rayonnement des lauréats

Fayçal Karaoui dirigera également, avec le Quatuor Debussy en soliste, Spinoza in Cuzco pour quatuor et orchestre de Thierry Pécou, un compositeur souvent nominé pour le Grand Prix – et cette année encore pour son concerto Tremendum (CD paru chez Harmonia Mundi). L’Orchestre Lamoureux joue également Lalo (suites du ballet Namouna) et Manuel Rosenthal (Gaîté parisienne d’après Offenbach).

 

Jean-Guillaume Lebrun

 

Théâtre du Châtelet. 1 place du Châtelet, 75001 Paris. Le 7 avril 2014.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant