La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Histoire de la violence, d’après Edouard Louis, mis en scène de Thomas Ostermeier

Histoire de la violence, d’après Edouard Louis, mis en scène de Thomas Ostermeier - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre des Abbesses
© Arnaud Declair History of violence

D’après Edouard Louis / mes Thomas Ostermeier

Publié le 29 janvier 2020 - N° 284

Après Retour à Reims de Didier Eribon, Thomas Ostermeier adapte et met en scène une autre autofiction à forte dimension sociologique : Histoire de la violence du très polémique Édouard Louis.

En mars dernier, Stanislas Nordey propulsait l’écriture d’Édouard Louis sur les devants de la scène théâtrale avec Qui a tué mon père. Un seul en scène écrit pour l’occasion, dont le comédien et metteur en scène incarne le personnage principal : Edouard Louis lui-même, ou du moins un garçon qui lui ressemble étrangement, racontant sa relation avec son père ouvrier. C’est à présent au tour de Thomas Ostermeier de se consacrer à l’écriture du jeune romancier, découverte lors de sa mise en scène de Retour à Reims de l’auteur et sociologue Didier Eribon, qui fut le professeur et mentor d’Édouard Louis. Et qui a en commun avec lui une origine sociale similaire. Et un même besoin de fuir les violences homophobes exercées par son entourage, sujet central d’Histoire de la violence aujourd’hui adapté par le metteur en scène allemand. Car pour lui, ce roman est « un panorama inquiétant de la violence structurelle, une attaque de nos sociétés soi-disant égalitaires et humanistes ».

Une nuit d’amour et de haine

Quatre comédiens (Christoph Gawenda, Laurenz Laufenberg, Renato Schuch et Alina Stiegler) et un musicien portent une histoire dont Édouard Louis est la victime. Fidèles à la structure fragmentaire et à la polyphonie du roman, ils jouent la rencontre entre l’auteur et Reda, un jeune homme kabyle le soir de Noël. En changeant constamment de personnages – seul Édouard Louis n’est incarné que par un seul comédien –, les interprètes du spectacle reconstituent leur nuit d’amour et de récits qui se transforme en cauchemar. En vol, en viol. Créé avec la collaboration d’Édouard Louis, cette Histoire de la violence a été conçue dans une forme relativement légère, minimaliste, qui contrairement aux créations précédentes de Thomas Ostermeier pourra voyager facilement. Et s’installer un peu partout, dans des lieux plus modestes que le Théâtre de la Ville.

Anaïs Heluin

 

A propos de l'événement

Histoire de la violence, d’après Edouard Louis, mis en scène de Thomas Ostermeier
du Jeudi 30 janvier 2020 au Samedi 15 février 2020
Théâtre des Abbesses
31 rue des Abbesses, 75018 Paris

tous les jours à 20h, sauf le dimanche à 18h. Tel : 01 42 74 22 77. www.theatredelaville-paris.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre