La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Hikikomori – Le Refuge

Hikikomori – Le Refuge - Critique sortie Théâtre Paris Le Monfort
Joris Mathieu

Texte et mise en scène Joris Mathieu

Publié le 21 décembre 2015 - N° 239

Nommé l’an passé à la direction du Théâtre Nouvelles Générations à Lyon, Joris Mathieu signe une création qui se déploie différemment pour les enfants, les adolescents et les adultes. Casques sur les oreilles, chacun vit sa propre histoire tout en étant relié aux autres par l’expérience du spectacle…

Pourquoi juxtaposer trois narrations, différentes selon les âges, pour une même partition scénique ?

Joris Mathieu : Mon théâtre, à la croisée de la littérature, des arts plastiques et des nouvelles technologies, laisse toujours un espace d’interprétation aux spectateurs et les appelle à déployer leur propre lecture à partir de ce qui est montré – ou pas. La signification des images varie selon les mots qu’on y associe. La littérature crée le sens, l’image le fait résonner. D’où l’idée de l’expérimenter sur le plateau, en proposant trois versions sur une même partition scénique. Pour les plus jeunes, l’approche privilégie le conte philosophique, à travers l’itinéraire d’un enfant en quête d’un refuge qui lui permettrait de s’abriter des assauts du monde extérieur et de laisser libre cours à son imaginaire. Avec les préadolescents, le récit embrasse la dimension sociale liée à l’environnement, notamment la relation avec les parents, et le désir qui pointe de s’en extraire, d’affirmer son indépendance. La version destinée aux plus grands se projette dans le futur, à une époque où être Hikikomori est devenu un phénomène de mode à l’échelle planétaire, où chacun vit désormais isolé dans une réalité alternative.

« Le théâtre peut nous mettre face à des maquettes de notre futur. »

Comment avez-vous travaillé la création scénique ?

J.M. : Nous avons conçu une première esquisse de narration visuelle à partir d’un des textes. Puis nous avons observé les résonances avec les deux autres récits pour ajuster l’écriture scénique et produire des images ouvertes qui les fassent apparaître eux aussi.

Comme souvent dans vos créations, vous vous appuyez sur une fable d’anticipation pour traiter de la société actuelle, ici pour aborder le phénomène social des hikikomori, ces jeunes qui se replient sur eux-mêmes jusqu’à se couper du monde.

J.M. : La science-fiction permet d’imaginer de que deviendrait la société si se confirment des tendances observées aujourd’hui. Elle peut provoquer une prise de conscience en mettant en relief une réalité que nous fabriquons au quotidien sans en anticiper les conséquences. Le théâtre peut nous mettre face à des maquettes de notre futur, ce qui nous oblige à nous positionner dans le présent quant au monde que nous voulons construire individuellement et collectivement. C’est ainsi que le théâtre peut exercer une fonction politique : en passant par la fiction pour interroger le réel et provoquer le débat.

Entretien réalisé par Gwénola David

A propos de l'événement

Hikikomori – Le Refuge
du Mardi 19 janvier 2016 au Samedi 30 janvier 2016
Le Monfort
106 Rue Brancion, 75015 Paris, France

en matinée et en soirée. Tél. : 01 56 08 33 88. Avec le Théâtre de la Ville dans le cadre du parcours enfance et jeunesse. Durée : 1h. Dès 8 ans.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre