La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Hash de Bashar Murkus

Hash de Bashar Murkus - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Ville - Espace Cardin
Henry Andrawes dans Hash. © Khulood Basel

texte de Bashar Murkus et de l’équipe du projet / direction et dramaturgie Bashar Murkus

Publié le 23 octobre 2020 - N° 288

Première européenne de Hash de Bashar Murkus, qui signe avec ce spectacle une satire piquante de la société de consommation, entre claustrophobie et métaphore du monde contemporain.

Qui est Hash et quelle est son histoire ? Bashar Murkus avoue : « J’ignore la réponse à cette question. Hash porte des histoires sans fin sans en désigner une. Vous ne trouverez pas d’histoire dans cette pièce, mais vous trouverez les traces et les meurtrissures d’une histoire. » Seul permet de la décrire ce que son créateur appelle son « concept de base » : « un corps qui grossit dans une petite pièce ». Soit donc un homme, interprété par Henry Andrawes, cofondateur et membre du Khashabi Theatre, collectif de créateurs de théâtre palestiniens installé à Haïfa. Il est immobilisé dans une chambre minuscule par la peur d’en sortir. Constamment épié par l’œil glacial d’une instance extérieure, il ne cesse de grossir à mesure qu’il essaie de se remémorer son passé.

Dévoration kafkaïenne

« Dramaturgiquement parlant, Hash s’abstient de fournir des informations claires sur l’histoire de la pièce ou sur l’his­toire de la vie de cet homme, ou de ce corps, surdimensionné sur scène. Cependant, il fournit des bases suffisantes pour que le spectateur puisse construire des histoires individuelles dans son imagination, combler les lacunes en fonction de son propre contexte. Il en résulte un spectateur « actif » qui est celui qui répond aux questions. » dit Bashar Murkus. A mesure que la graisse s’accumule et que croît la terreur face à un dehors aussi mystérieux qu’inquiétant, le spectateur est renvoyé à ses propres angoisses, faisant du malheureux obèse le réceptacle de toutes ses propres indigestions et du gavage mortel que lui impose la société de consommation où l’on mange en espérant n’être pas mangé… Créé à Haïfa, la pièce du Khashabi Theatre, originale, obsédante et effrayante, est présentée pour la première fois en France à l’occasion de sa tournée internationale.

Catherine Robert

A propos de l'événement

Hash de Bashar Murkus
du Mardi 17 novembre 2020 au Samedi 21 novembre 2020
Théâtre de la Ville - Espace Cardin
1, avenue Gabriel, 75008 Paris

Du mardi au vendredi à 20h ; le samedi à 17h. Tél. : 01 42 74 22 77.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre