La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -261-Les Anges au Plafond

White Dog

White Dog - Critique sortie Théâtre Paris Le Mouffetard
White Dog des Anges au Plafond. © Vincent Muteau

Publié le 23 décembre 2017 - N° 261

Dans leur dernière création, Les Anges au Plafond mettent leur art hybride au service de White Dog. Un roman autobiographique de Romain Gary, situé dans l’Amérique des années 60.

Les spectacles des Anges au Plafond fonctionnent souvent par paire. De la même manière que Du rêve que fut ma vie donnait de Camille Claudel une vision différente, plus littéraire, que celle des Mains de Camille, White Dog offre un portrait de Romain Gary très éloigné de celui qu’imaginait deux ans plus tôt la compagnie dans R.A.G.E. Après cette pièce consacrée à la double vie de l’auteur de La vie devant soi, Camille Trouvé et Brice Berthoud adaptent un de ses romans écrit en 1969 à Beverly Hills, où il vit avec son épouse l’actrice Jean Seberg. Largement autobiographique, le texte permet aux comédiens-marionnettistes – Camille Trouvé à la mise en scène et Brice Berthoud sur le plateau – d’affirmer la dimension politique de leur théâtre basé sur la manipulation d’objets. Autour d’un chien dressé pour s’attaquer aux Noirs, l’œuvre dessine une lutte dont le couple fut solidaire : celle des Noirs américains pour l’égalité des droits civiques.

Poils noirs, masque blanc

À l’image de la personnalité complexe de Romain Gary, White Dog provoque le vertige. Loin des scénographies intimistes dont les Anges au Plafond avaient fait une de leurs marques de fabrique jusqu’à R.A.G.E, l’action déborde ici le quatrième mur pour s’installer où elle peut. Sur le plateau électrisé par la batterie jazz d’Arnaud Biscay et parmi le public. Peu à peu remplies de phrases et d’images, de grandes feuilles tiennent lieu de scénographie à la pièce dans laquelle on retrouve toutes les matières et techniques chères à la compagnie. La sculpture de papier bien sûr, dont sont faits le chien ainsi qu’une magnifique Jean Seberg. Mais aussi l’ombre, le pop-up, la musique et la projection. Créée à la Maison de la Culture de Bourges en septembre 2017, White Dog aura été joué pas moins de 77 fois à l’issue de sa première année d’exploitation. Et ce n’est qu’un début.

Anaïs Héluin

A propos de l'événement

White Dog
du Mardi 30 janvier 2018 au Dimanche 11 février 2018
Le Mouffetard
73 Rue Mouffetard, 75005 Paris, France

Tel : 01 84 79 44 44. Également du 15 au 21 mars 2018 au Théâtre 71 à Malakoff, dans le cadre du Festival Marto !, et les 6 et 7 avril à la Ferme de Bel Ébat à Guyancourt (78).


 


Les Anges au Plafond


65 avenue Pierre Larousse, 92240 Malakoff.


Tél : 01 47 35 08 65.


www.lesangesauplafond.net


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre