La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -242-Compagnie Influenscènes

Vita # bis ou L’Hypothèse Aveyronnaise

Vita # bis ou L’Hypothèse Aveyronnaise - Critique sortie Théâtre Avignon Théâtre Girasole
Légende : Louise Doutreligne et Magali Paliès, mezzo soprano.

Texte Louise Doutreligne / mes Jean-Luc Paliès

Publié le 30 mars 2016 - N° 242

Louise Doutreligne, Jean-Luc Paliès, Alain Guillo et Magali Paliès, en alternance avec Sophie Leleu, composent un voyage nourri d’échos, de sources et de correspondances. Un voyage où s’élèvent les mouvements de la pensée et la beauté du chant. 

Comme les rêves, le théâtre fait naître des mondes, qui nous interrogent profondément. Des mondes qui reflètent la vie et ses potentialités. C’est en réaction aux attentats de janvier 2015 que Louise Doutreligne a imaginé ce texte qui dénonce le fanatisme autant qu’il célèbre le bonheur de jouir de la vie.  Vita # bis invite à un voyage démultiplié, où Aline Gardel, journaliste d’investigation cultivée et curieuse, participe à une émission de radio à propos de son livre La Femme rejetée. A travers la découverte par la journaliste d’un manuscrit chez un antiquaire argentin (interprété par Jean-Luc Paliès), Louise Doutreligne (qui sous son autre nom de Claudine Fiévet interprète Aline Gardel) convoque la figure de Saint Augustin (remarquable présence d’Alain Guillo), qui sacrifia la femme aimée pour goûter les béatitudes et les honneurs chrétiens.

Entre la joie et sa terrifiante négation

Elle invite aussi Carlos Gardel, et questionne l’origine aveyronnaise du père du pape du tango. En écho aux labyrinthes borgésiens – un autre Argentin ! -, les histoires s’imbriquent et se répondent avec vivacité et fluidité. La mise en scène de Jean-Luc Paliès laisse voir simultanément divers lieux, utilise finement les pupitres, les lumières, et orchestre les jeux d’opposition et de miroirs pour donner corps à la parole, pour nouer et signifier la lutte complexe entre la pensée questionnante de la journaliste et les convictions figées d’Augustin. Entre l’amour et son cruel reniement, entre la joie et sa terrifiante négation. L’œuvre célèbre aussi les femmes savantes, loin d’être ridicules, et conjugue la mémoire au présent, pour dire les dangers qui hélas nous menacent. Ponctuant l’intrigue, les airs splendides de Didon et Enée de Purcell, magnifiquement chantés par Magali Paliès (en alternance avec Sophie Leleu), suspendent le temps et sont en soi une réponse à Augustin. Un  théâtre sensible et spirituel !

Agnès Santi

A propos de l'événement

Vita # bis ou L’Hypothèse Aveyronnaise
du Jeudi 7 juillet 2016 au Dimanche 31 juillet 2016
Théâtre Girasole
24 Rue Guillaume Puy, 84000 Avignon, France

Spectacle vu au Théâtre de Saint-Maur. Durée : 85 minutes. Programmé à Avignon Off .


Influenscènes, 94120 Fontenay-sous-Bois. Tél : 01 48 77 94 33. www.influenscenes.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre