La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -213-Opéra théâtre de Limoges

Une saison de fête

Cinquante ans après sa fondation, l'Opéra de Limoges propose une saison-jubilé, lyrique et symphonique, entre clin d'œil au passé et pari sur l'avenir.

Publié le 24 septembre 2013 - N° 213

Cinquante ans après sa fondation, l’Opéra de Limoges propose une saison-jubilé, lyrique et symphonique, entre clin d’œil au passé et pari sur l’avenir.

17 mars 1963 : tout juste érigé, le bâtiment aux lignes modernes conçu par l’architecte Pierre Sonrel accueille sa première production lyrique, Fortunio. Cinquante ans plus tard, pour ouvrir cette saison particulière, la comédie lyrique d’André Messager retrouve la scène de l’Opéra-Théâtre de Limoges dans une mise en scène d’Emmanuelle Cordoliani (en ouverture de saison les 10 et 12 novembre). Au-delà du clin d’œil, cette nouvelle production témoigne de l’ambition d’Alain Mercier : promouvoir un art lyrique populaire de qualité, sortant volontiers des sentiers battus pour faire redécouvrir un répertoire souvent négligé. La distribution idéale réunit une pléiade de chanteurs rompus aux exigences du répertoire français (Christophe Berry, Amel Brahim-Djelloul, Franck Leguérinel…). Œuvre emblématique de ce répertoire, Carmen, en janvier, verra les débuts dans la fosse de Robert Tuohy dans ses nouveaux habits de directeur musical associé. Le reste de la saison lyrique sera italien, avec la reprise du Trouvère de Verdi mis en scène par Gilbert Deflo en mars, puis une nouvelle production de Don Pasquale de Donizetti confiée à Andrea Cigni en avril, servie par une distribution des plus idiomatiques emmenée par Simone del Salvio dans le rôle-titre.

Rendez-vous thématiques

La saison symphonique se décline quant à elle en rendez-vous thématiques : musique française (Debussy, Poulenc et Bizet) avec le pianiste Alexandre Tharaud et le chef Guy Condette, qui a présidé à la naissance de l’orchestre il y a vingt-cinq ans (le 8 octobre) ; classiques viennois (Mozart, Haydn et Beethoven) le 4 février, sous la direction de Robert Tuohy, avec en soliste le violoncelliste Christophe Coin. Le nouveau chef de l’Orchestre de Limoges et du Limousin dirige par ailleurs, le 30 novembre, un très intéressant programme « américain » où se répondent Stravinsky, Dvorak (Symphonie « Du Nouveau Monde ») et la rare Symphonie n° 1 de Samuel Barber. L’orchestre fera également appel à des chefs invités, tel Ernest Martinez-Izquierdo (pour un programme hispanisant le 23 mai), et participera à la saison de danse de l’Opéra-Théâtre, avec un alléchant programme autour des musiques de Granados (Goyescas) et Falla (L’Amour sorcier) chorégraphié par Sergio Simón et interprété – au piano et à la baguette – par Jean-François Heisser (les 13 et 14 mai).

 

J.-G. Lebrun

 

 

Opéra-Théâtre de Limoges, 48 rue Jean Jaurès, 87000 Limoges. Tél : 05 55 45 95 00. www.operalimoges.fr

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra