La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -148-Prades

Une multitude de solistes

Vivre maintenant

Après La Trilogie de l’Invisible, Bruno Abraham-Kremer entame La Trilogie d’un homme ordinaire. Premier volet de ce nouveau cycle théâtral, La Vie sinon rien, d’Antoine Rault, sonde les enjeux de l’existence humaine en se plongeant dans sa quotidienneté.

Publié le 10 mai 2007

On note la présence de deux des plus brillants quatuors à cordes actuels : le Chilingirian Quartet et le Fine Arts […]

On note la présence de deux des plus brillants quatuors à cordes actuels : le
Chilingirian Quartet et le Fine Arts Quartet de Chicago, dépositaire d’une
tradition d’excellence depuis plus de soixante ans. Ces deux ensembles tissent
l’un des fils conducteurs du Festival au long de dix concerts où seront
interprétés Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms, Sibelius, Chostakovitch,
Stravinsky? La plupart des programmes frappent surtout par la multitude des
solistes de renom auxquels le clarinettiste Michel Lethiec, directeur artistique
du Festival, a fait appel et qui, de l’altiste Bruno Pasquier au corniste André
Cazalet, du pianiste Peter Frankl à la mezzo-soprano Charlotte Hellekant, sont
des fidèles de la manifestation (et de sa déclinaison parisienne annuelle au
Théâtre des Champs-Élysées).

Variant les plaisirs de la musique de chambre, le festival accueille
également deux orchestres en ouverture : l’Orchestre symphonique des Baléares
dirigé par Philippe Bender le 26 juillet (avec notamment le Double Concerto
de Brahms, Pierre Amoyal et François Salque en solistes) puis, le 28, I Virtuosi
Italiani (avec Arto Noras dans le Concerto pour violoncelle n°2 de
Haydn). Prades, enfin, reste à l’écoute de la création contemporaine. Le
Festival propose, cette année encore, de découvrir des ?uvres de Roberto
Gerhard, Gérard Condé ou John Corigliano. Arto Noras donnera par ailleurs en
création un Divertimento pour violoncelle seul du Polonais Krzysztof
Penderecki. A cette programmation ouverte, Pablo Casals, disparu en 1973, aurait
sans doute applaudi.

Jean -Guillaume Lebrun

A propos de l'événement



Du 26 juillet au 13 août

à Prades (66) et ses environs

Tél. 04 68 96 33 07

Réservations par tél. à partir du 15 mai


sur le site dès maintenant :


www.prades-festival-casals.com

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra