La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -287-Festivals Kalypso et Karavel 2020

Un art qui s’hybride et ne cesse de se réinventer, rencontre avec Mourad Merzouki

Un art qui s’hybride et ne cesse de se réinventer, rencontre avec Mourad Merzouki - Critique sortie Danse
Mourad Merzouki © Bojan Stoilkovski

Entretien

Publié le 22 septembre 2020 - N° 287

Fer de lance de la danse hip hop en France, à la tête du CCN de Créteil et de Pôle en Scènes à Bron, Mourad Merzouki est le créateur et directeur des festivals Karavel et Kalypso.

Comment se porte le hip hop en cette période de crise sanitaire, avez-vous rencontré des difficultés pour organiser ces nouvelles éditions ?

Mourad Merzouki : La danse a été très fragilisée et le monde du hip hop en particulier parce que beaucoup de compagnies y sont émergentes, peu structurées. Nous avons du mal pour l’instant à mesurer l’ampleur de la crise mais il est sûr que certaines d’entre elles auront du mal à se relever. C’est pour cette raison que j’ai tenu absolument à maintenir ces rendez-vous de l’automne et je salue les partenaires qui ont accepté de nous suivre. Il est primordial que les artistes ne restent pas une période trop longue sans danser, sans rencontrer le public. Pour l’instant, la seule chose que j’ai dû revoir dans notre programmation est la Soirée internationale, en invitant pour ces éditions une seule compagnie étrangère – la Cie danoise Uppercut Dance Theater – au lieu de trois.

« Il est primordial que les artistes ne restent pas une période trop longue sans danser. »

Offrez-vous cette saison une carte blanche ?

M.M. : Oui, nous offrons depuis maintenant trois ans à un artiste une présence particulière à nos côtés. Pour ces éditions, la compagnie Art Move Concept va nous proposer une création, une conférence dansée et Fli, un spectacle de leur répertoire. Ils feront également partie de notre soirée de lancement et mèneront des interventions sur les territoires. Mehdi Ouachek et Soria Rem sont des artistes talentueux qui se démarquent par leur volonté de bousculer le hip hop en y intégrant du cirque et du mime. S’ils sont des interprètes reconnus qui dansent depuis de nombreuses années avec de grandes compagnies, ils restent de jeunes chorégraphes. J’espère qu’avoir une visibilité aussi importante leur permettra d’être repérés et constituera un tournant dans leur parcours.

Faire découvrir de jeunes chorégraphes vous tient particulièrement à cœur…

M.M. : Oui et c’est notamment l’objet de la Soirée Nouvelle Scène. Cette année j’y ai invité notamment les compagnies Flowcus et Relevant. Le chorégraphe de la première, Bruce Chiefare, a un parcours similaire à celui de Mehdi et Soria. Il a été l’interprète de nombreuses grandes compagnies et présente sa première pièce. Les membres de Relevant ont fait quant à eux beaucoup de compétitions et s’essaient maintenant à la création. Soutenir ceux qui ont commencé par le battle et veulent passer à l’écriture est important pour moi. Ils ont une technique extrêmement impressionnante et peuvent, eux aussi, être les chorégraphes de demain. J’ai été également extrêmement touché par le travail de Sarah Adjou qui réalise avec Kháos sa première création. Elle ne vient pas du hip hop mais sa danse est tout aussi énergique et généreuse. Un projet comme le sien peut apporter de nouvelles perspectives dans l’écriture, dans le rapport à l’espace, à la musique. Ce sont de tels artistes qu’il me plaît d’accompagner et d’accueillir dans les deux festivals. Et puis parlons aussi du Zoom, un rendez-vous qui permet à neuf jeunes compagnies de présenter lors d’une journée un extrait de leur travail à un parterre de professionnels, dans l’espoir que des programmateurs puissent les accueillir et peut-être les coproduire.

Propos recueillis par Delphine Baffour

A propos de l'événement

Un art qui s’hybride et ne cesse de se réinventer, rencontre avec Mourad Merzouki


Festival Karavel,


du 1er au 25 octobre 2020.


24 lieux en région Auvergne-Rhône-Alpes.


Tél. 04 72 14 63 40. karavelkalypso.com


 


Festival Kalypso,


du 4 novembre au 27 décembre 2020.


27 lieux en région Île-de-France.


Tél. 01 56 71 13 20. karavelkalypso.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse