La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -288-Bonlieu ~ Scène nationale Annecy

Toi de Pascal Rambert

Toi de Pascal Rambert - Critique sortie  Annecy Bonlieu - Scène Nationale d'Annecy
© Abacapress L’actrice Valeria Bruni-Tedeschi et sa mère, Marisa Borini, pianiste et actrice.

Création/Texte et mise en scène Pascal Rambert

Publié le 27 octobre 2020 - N° 288

Nouvelle création pour Pascal Rambert, qui délaisse les cruautés des affrontements pour mettre en scène une « déclaration d’amour » : celle de Valeria Bruni-Tedeschi pour sa mère, Marisa Borini. 

Auteur et metteur en scène singulier, Pascal Rambert aime à souligner qu’il invente son écriture à partir du corps et des voix des acteurs. « J’écris pour les acteurs, à partir des résonances corporelles et énergétiques que révèle leur rencontre sur le plateau. Un peu comme si je donnais des formes à des forces vitales qui, lorsqu’elles sont mises en présence, produisent des zones d’affrontement ou d’apaisement. » déclarait-il dans nos colonnes à l’occasion de la création d’Architecture au Festival d’Avignon 2019. S’il est une partition dans laquelle ce processus donne sa pleine mesure, c’est en premier lieu celle du duo, peut-être parce qu’il s’avère moins diffracté, plus affûté qu’une musique orchestrale. Comme le prouve l’éblouissant Clôture de l’amour, porté par l’engagement exceptionnel d’Audrey Bonnet et Stanislas Nordey, sidérante rupture où les mots surgissent avec une force rare, où les corps accusent le choc.

Un seule en scène, d’une fille à sa mère

Ou Reconstitution, autopsie du temps enfui, où Véro Dahuron et Guy Delamotte, anciens amants, remettent le présent en ordre en repartant du côté de leurs années de jeunesse, au fil d’une bouleversante performance. Ou encore Sœurs avec Andrey Bonnet et Marina Hands, affrontement dévastateur. Pour cette nouvelle création, Pascal Rambert choisit à nouveau une forme de duo, loin de la violence paroxystique des œuvres précédentes, où la présence de l’une s’énonce par la musique. Sur scène, Valeria Bruni-Tedeschi, actrice subtile avec laquelle il rêve de travailler depuis longtemps. « Elle est comme une sœur pour les histoires qu’elle écrit et que j’écris. Alors on s’est vus et on a décidé de faire cela : je vais écrire une déclaration d’amour d’une fille pour sa mère. Sa mère est sa vraie mère. Marisa Borini. Elle est celle qui joue du piano sur un grand Bosendorfer entre les silences de sa fille. C’est à elle que les mots sont destinés. Et c’est Valeria qui les vit. » Une belle promesse…

Agnès Santi

A propos de l'événement

Toi
du Mardi 18 mai 2021 au Dimanche 23 mai 2021
Bonlieu - Scène Nationale d'Annecy
1 rue Jean-Jaurès, 74000 Annecy.

Tél. : 04 50 33 44 11. www.bonlieu-annecy.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant