La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -199-Chaillot, saison 2012/2013

SUR LES FRONTIERES

SUR LES FRONTIERES - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 juin 2012

Durant quinze jours, la première édition du festival Sur les frontières porte un éclairage sur des créateurs venus du sud et de l’est du bassin méditerranéen.

Didier Deschamps veut faire du Théâtre national de Chaillot « un théâtre avec vue et points de vue ». Il donne naissance à un nouveau temps fort de programmation : le festival Sur les frontières. Un temps fort printanier ouvert à toutes les disciplines artistiques. Un espace particulier « où les propositions de créateurs venus d’horizons différents se confrontent, se frottent, se répondent ou s’interrogent mutuellement ». Chaque année, Sur les frontières se tournera ainsi vers un thème différent, défini « au gré des découvertes, des désirs et des lignes de force à l’œuvre dans le spectacle vivant ». Pour sa première édition, ce nouveau rendez-vous mettra en lumière des artistes issus du sud et de l’est du bassin méditerranéen.
 
Spectacles de danse,
de théâtre et projections de films
Des chorégraphes, des metteurs en scène et des cinéastes d’origines tunisiennes (Aïcha M’Barek, Hafiz Dhaou), iraniennes (Ali Moini, Mani Soleymanlou), israéliennes (Arkadi Zaides, Ohad Naharin, Yael Perlov), algériennes (Abou Lagraa)… « Le sud et l’est du bassin méditerranéen résonnent encore des cris et des batailles qui ont permis ce qu’il est convenu d’appeler désormais “le printemps arabe”, explique Didier Deschamps. Bien avant ces événements, et a fortiori depuis ceux-ci, les artistes ont traduit, dans leur discours et leur création, la force, l’imaginaire et la fascination qu’inspirent ces territoires – et ces peuples – où nos racines communes (culturelles, historiques, religieuses…) se mêlent, se croisent et dialoguent. Ils sont, dans la course de l’histoire, des acteurs indispensables, porteurs d’un discours sensible et ouvert, parfois dur, douloureux, généreux toujours. C’est à ces hommes et ces femmes, créant dans leur pays d’origine ou artistes de la diaspora, que nous avons voulu ouvrir les scènes du Théâtre national de Chaillot pour quinze jours d’un festival d’une rare intensité. » Un festival pluriel et cosmopolite, que Didier Deschamps nous invite à vivre « avec tous nos sens ».

Manuel Piolat Soleymat


 
Du 16 au 28 avril 2013.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre