La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -260-Nouveau théâtre de Montreuil

Serge Merlin, une musique singulière

Serge Merlin, une musique singulière - Critique sortie Théâtre
Serge Merlin lors de la création à Perpignan. © Christophe Raynaud de Lage

PORTRAIT

Publié le 24 novembre 2017 - N° 260

Le comédien a porté les textes de Beckett, Thomas Bernhard ou encore Genet. Il fait ici chanter Hamlet jusque dans ses cris et ses silences.

Serge Merlin, qui n’a jamais joué Hamlet, s’est immédiatement réjoui que Wilfried Wendling place sa relecture sous l’égide du spectre. « Cela ouvre arcane sur arcane » dit-il. Au côté du compositeur, le comédien s’est fait interprète, au sens musical du terme : le matériau qui lui est présenté est un terrain de jeu pour sa « fantaisie », celle peut-être qui le faisait inventer sa propre danse lorsqu’il interpréta, il y a longtemps déjà, le Martyre de Saint Sébastien de Debussy à Donaueschingen. Hamlet – je suis vivant et vous êtes morts révèle la profonde musicalité de Serge Merlin qui s’exprime tant dans le timbre de la voix que dans l’harmonie des gestes – ces mouvements que l’on retrouve, multipliés, dans le travail vidéo de Milosh Luczynski, qui a filmé l’acteur au préalable. Il est au fond assez rare qu’un homme de théâtre, habité par les mots, sache à ce point jouer du silence – jouer le silence même, comme il le fait au début de cet Hamlet.

 

Jean-Guillaume Lebrun

A propos de l'événement

Serge Merlin, une musique singulière


Nouveau théâtre de Montreuil,


10 place Jean Jaurès, 93100 Montreuil.


Les 7 et 8 décembre à 19h. Tél. : 01 48 70 48 90.


MAC, Place Salvador Allende, 94000 Créteil.


Les 13 et 14 décembre à 20h. Tél. : 01 45 13 19 19.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre