La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -181-criee

SALE AOUT

Le goût de la confrontation et la transmission

Théâtre en mai rend visible de tout jeunes collectifs à travers quatre spectacles et travaille ainsi à leur insertion professionnelle.

Publié le 10 octobre 2010

EN AOUT 1893, HUIT IMMIGRES ITALIENS SONT TUES ET DIX-SEPT AUTRES BLESSES A AIGUES-MORTES, PETITE VILLE DE CAMARGUE. SIX MOIS PLUS TARD, LES ASSASSINS SERONT ACQUITTES PAR LA COUR D’ASSISES.

A l’origine de ce projet, il y a le travail de l’historien Gérard Noiriel qui a reconstitué les trois journées du drame pour la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration. Serge Valletti a écrit une pièce qui tente de saisir les rouages de la haine à hauteur d’homme. Sous la forme d’une triste comédie, d’un vaudeville macabre, l’auteur marseillais centre son action dans la maison d’un homme ordinaire, Monsieur Fournier, qui refusa de donner refuge aux Italiens poursuivis par une population armée en colère, malgré les admonestations du préfet de la République.

les tentations du bouc émissaire
 
Lâcheté au quotidien et indécrottable méfiance de l’autre habitent ce drame qui interroge les consciences sans pour autant juger. Patrick Pineau met en scène ces trois journées en tenant à faire entendre à quel point les peurs, les préjugés et les tentations du bouc émissaire irriguent encore notre société.

Éric Demey


Sale août, de Serge Valletti, mise en scène de Patrick Pineau. Du 15 au 18 décembre 2010.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre